Dimanche, 21 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 56 s

Une saison remplie de rebondissements pour Christian Ouellet

Le 26 juin 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juin 2014
Par

HOCKEY. Trois équipes, trois villes et trois états américains différents. La saison 2013-2014 n’aura pas été de tout repos pour le brunois Christian Ouellet. Malgré les déménagements, les milliers de kilomètres parcourus et l’incertitude du changement, le jeune homme de 22 ans est convaincu qu’il est sorti grandi de la dernière campagne.

Après un essai infructueux au camp des Sharks de Woercester de la Ligue américaine de hockey (AHL), sa saison a débuté chez les Bulls de San Francisco de la Ligue de la côte est (ECHL) où il a fait un court séjour de quatre parties. Il a par la suite été échangé au Jackals d’Elmira, dans l’état de New York, où il fût utilisé sporadiquement. « À ce moment-là, j’avais perdu un peu d’intérêt, ma confiance n’était plus du tout au rendez-vous. Après dix-neuf rencontres, je fus à nouveau échangé, cette fois-ci au Komets de Fort Wayne, dans l’état de l’Indiana. » C’est à cet endroit qu’il a fini par trouver sa niche pour terminer la saison 2013-2014. « On avait une belle équipe et un bon staff d’entraineur là-bas. C’est une belle ville de hockey. Nous avons fait un bout de chemin en séries alors que nous avons éliminé la meilleure équipe de notre conférence en première ronde.»

C’est à cet endroit que Christian Ouellet a retrouvé la confiance et le plaisir de jouer au hockey. Il aimerait bien y retourner l’an prochain, mais pas à n’importe quel prix. « Je veux un peu plus de stabilité. J’ai fait deux équipes dans la LHJMQ en quatre ans alors que depuis mon arrivée dans la ECHL, j’ai quatre équipes en deux ans. Si je retourne à Fort Wayne l’an prochain, c’est que j’aurai une certaine assurance que j’y passerai toute la saison.»

Des offres en provenance de l’Europe

Les prochaines semaines seront importantes pour le futur dans la carrière du jeune homme de St-Bruno. Bien qu’il aimerait être de retour à Fort Wayne, il a reçu quelques offres en provenance du vieux continent qui méritent une réflexion. « Je vais analyser le tout avec mon agent. J’ai eu quelques offres, dont une pour jouer en première division dans la ligue Magnus en France. Les conditions sont supérieures là-bas et avec le nouveau règlement qui permet aux équipes européennes d’aligner plus de joueurs importés, le calibre de jeu y sera assurément relevé. » De grosses décisions donc à venir pour l’ancien des Olympiques de Gatineau et des Saguenéens de Chicoutimi. « Ultimement, mon but demeure de jouer dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Je veux gravir les échelons étape par étape et j’irais donc où ce sera le mieux pour moi et pour ma carrière » dit-il en concluant.

Pour en connaître plus sur Christian Ouellet, cliquez sur ce lien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES