Lundi, 15 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 1 min 47 s

Eugenie Bouchard signe une éclatante victoire face à Lucie Safarova

Le 26 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2016
Par

Eugenie Bouchard a signé une éclatante victoire de 6-3, 3-6, 7-6 (3) face à Lucie Safarova au premier tour de la Coupe Rogers, mardi.

On ne pourra pas dire que les deux joueuses ont offert un spectacle ennuyant. Loin de là. Le duel enivrant à souhait a tenu les milliers de spectateurs en haleine sous un soleil de plomb et une température avoisinant les 32 degrés celsius au Stade Uniprix.

Dans un élan dramatique en bris d'égalité, Bouchard a enfilé six points consécutifs pour combler un retard de 1-3 et décrocher la victoire devant une foule en liesse. Elle a enregistré le point décisif sur une double faute de Safarova.

En 2014, Bouchard n'avait fait que passer à la Coupe Rogers alors qu'elle s'était inclinée à son premier match face à l'Américaine Shelby Rogers.

Elle affrontera maintenant la gagnante du match entre Dominika Cibulkova (no 11) et Mariana Duque-Marino, qui sera disputé en soirée.

Bouchard s'était sans aucun doute levée pour jouer du tennis inspiré.

Il y avait à peine plus de dix minutes d'écoulées au match que déjà la Québécoise avait pris les devants 3-0. Servant avec puissance et assurance, la 42e joueuse mondiale a semblé semer le doute dans la tête de Safarova.

Cette dernière a brisé le service de Bouchard pour s'approcher à 4-3, mais la favorite locale a réussi un autre bris pour finalement se sauver avec la première manche en 33 petites minutes.

Elle a mis la touche finale au premier set avec un service à 183 milles à l'heure que n'a pu retourner Safarova, pendant que la Genie Army de Toronto animait le spectacle dans les gradins.

Si Bouchard avait mis 11 minutes pour prendre l'avance 3-0 en première manche, Safarova (no 28) en a eu besoin de 13 pour faire de même au deuxième set.

La Québécoise a obtenu une belle occasion de réduire l'écart à 3-2 au cinquième jeu, mais elle n'a pu en profiter et a démontré quelques signes d'impatience en envoyant notamment une balle dans les gradins. Bouchard ne s'est jamais véritablement ressaisi dans ce set et Safarova a forcé la tenue d'une manche ultime.

Transportée par la foule, qui lui a réservé de longs applaudissements en troisième manche, Bouchard a remporté ses six jeux au service sans trop de difficultés, mais n'a pu profiter de trois balles de match, toutes survenues alors qu'elle menait 6-5.

Elle s'est bien reprise au bris d'égalité, après avoir donné une légère frousse à ses partisans.

Guillaume Lepage, La Presse Canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES