Dimanche, 14 juillet 2024

Sports

Temps de lecture : 2 min 55 s

L'hibernation du terrain au club de golf Lac-Saint-Jean; un projet qui demande du doigté

Le 27 octobre 2017 — Modifié à 13 h 28 min le 27 octobre 2017
Par Jacques Lahaye

Le 31 octobre prochain, la saison 2017 au club de golf Lac-Saint-Jean sera officiellement terminée. Depuis la fête du Travail, l'équipe des employés est à faire différents travaux pour tenter d'atténuer les rigueurs hivernales et favoriser un verdoiement hâtif au printemps suivant.

«Dame nature n'a pas créé le gazon pour qu'il soit coupé à un millième de pouce. C'est un gazon qui vit artificiellement avec des engrais et des pesticides et de bons soins. Durant la saison estivale, on pousse les verts beaucoup avec des doubles coupes, le roulage des verts et la présence de beaucoup de golfeurs. Tout cela a pour effet d'affaiblir le gazon. Rendu à l'automne, il est venu le temps pour que le gazon se fasse des réserves pour affronter les rigueurs de l'hiver. Dans mon <@Ri>planing<@$p>, à la fête du Travail je ne pense plus à 2017, mais à 2018», explique le surintendant du club de golf Lac-Saint-Jean depuis 13 ans, Jean-François Boily.

À partir de la fête du Travail, le gazon passe d'une phase de croissance à une phase de dormance. L'objectif pour un surintendant de terrain, c'est de permettre au gazon d'arriver à la phase de dormance en santé.

Pour ce faire diverses opérations mécaniques sont effectuées sur l'ensemble du parcours, mais en particulier sur les verts. Ainsi, on procède à une aération du terrain. À ce propos, différents types d'aération sont effectués. L'aération des verts sera différente de celle des allées et des tertres de départ. La profondeur, l'espacement et la grosseur des louchets vont donc varier selon la zone à aérer.

«Le premier piquage a pour principal objectif de rebâtir les racines. C'est également à ce moment que mon programme d'engrais change. Les engrais utilisés ont pour mission de favoriser le système racinaire. Le gazon se sert du soleil pour produire ses sucres. L'automne, il est important de bâtir des réserves pour le gazon.»

Contrairement à d'autres clubs de la région, le club de golf Lac-Saint-Jean ne possède pas de toiles de protection. «Ici, on ne fonctionne pas de la même façon. Ce type de protection nécessite des coûts importants pour une organisation. On y va d'une autre façon. Si on a un hiver coopératif, bien souvent on va sortir plus beau au printemps que les clubs qui posent des toiles.»

Des travaux spécifiques sur les verts

Les racines ont besoin d'oxygène pour survivre. L'aération est une pratique nécessaire à la survie du gazon. L'aération est un processus mécanique qui créé des espaces remplis d'air dans le sol et qui permettent un enracinement profond.

«Le dernier piquage des verts que nous venons de réaliser n'a pas la même fonction. Les tiges sont plus longues et l'objectif de ce processus est d'abaisser la couche d'eau pour ne pas avoir d'eau dans mes racines au cours de l'hiver. En même temps, s'il y a des pluies au mois de décembre et que la terre n'est pas encore gelée, cela va nous donner une chance supplémentaire que l'eau descende et ne reste pas en surface», explique Jean-François Boily.

Par la suite, l'équipe va surveiller de près la température afin d'appliquer les derniers produits de protection.

«Ces derniers produits ont pour objectif de protéger le gazon contre les maladies telles que les champignons. Par la suite, nous allons appliquer une couche de cire, de la paraphine liquide qui devrait agir comme une toile et protéger les verts contre les vents froid et nos produits pour ne soient pas dégradées et durent le plus longtemps possible. Étant donné le coût de ces dernières opérations, nous allons interdire l'accès au terrain aux amateurs.»

Dès le mois de mars, le surintendant va sonder les verts pour s'assure qu'il n'y a pas de formation de glace. «Si c'est le cas, c'est à ce moment que l'on doit agir rapidement pour permettre au verts de permettre au gazon sa croissance».  @ST:Un terrain de qualité

Grâce à une période hivernale exceptionnelle avec une importante accumulation de neige et l'absence de périodes de pluie, le parcours du club de golf Lac-Saint-Jean a offert aux amateurs de golf des conditions de jeu incomparable le printemps dernier.

«Nous avons vécu des conditions idéales et les amateurs de golf ont pu en profiter. L'objectif de notre équipe de travail est d'offrir ces mêmes conditions la saison suivante».

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES