Actualités

Temps de lecture : 2 min 49 s

Les membres se prononcent sur la fusion des caisses d’Alma et de Mistouk

Le 27 septembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 27 septembre 2012
Par Karine Desrosiers

Les membres se prononcent sur la fusion des caisses d’Alma et de Mistouk

Si le tout est accepté dans une proportion de plus de 67 % des votes, la nouvelle caisse prendra forme le 1er janvier prochain avec un volume d’affaires de quelque 1,8 milliard $ et 35 000 membres.

Dans le cadre de deux Assemblées générales spéciales qui se dérouleront mardi prochain, le 2 octobre, les membres des Caisses populaire d’Alma et de la Caisse Desjardins Mistouk seront appelés à se prononcer sur le projet de fusion des deux institutions. Si le tout est accepté dans une proportion de plus de 67 % des votes, la nouvelle caisse prendra forme le 1er janvier prochain avec un volume d’affaires de quelque 1,8 milliard $ et 35 000 membres, ce qui en fera l’une des plus importantes caisses du réseau Desjardins au Québec.

« Le projet suit son cours normal. En juin dernier, les deux conseils d’administration ont donné leur aval à cette fusion. Le 9 août, la Fédération a donné son accord et le 11 septembre, dans le cadre de deux assemblées d’information, nous avons présenté le projet aux membres. En début de semaine prochaine, deux Assemblées générales spéciales sont prévues afin de permettre aux membres concernés de se prononcer par vote secret sur projet de fusion », résume Laurent Villeneuve, directeur général de la Caisse populaire Desjardins d’Alma, pour expliquer les dernières étapes d’un processus amorcé en 2011 alors que les deux conseils d’administration des caisses ont amorcés les pourparlers.

La Caisse Desjardins Mistouk possède quatre points de services dans le secteur Nord, soit St-Cœur-de-Marie, St-Henri-de-Taillon, Ste-Monique et L’Ascension. Ces établissements regroupent quelque 6000 membres

« La démarche visant à la fusion éventuelle des opérations de ces deux institutions se déroule dans le cadre de la réflexion sur l’organisation du réseau de distribution de Desjardins sur le territoire de la ville d’Alma. Il s’agit d’une démarche conjointe qui poursuit un objectif de renforcement de l’offre de services pour mieux affronter la concurrence physique et virtuelle », précise Laurent Villeneuve.

Selon les termes du projet de fusion, chacun des points de services de St-Cœur-de-Marie, St-Henri-de-Taillon, Ste-Monique et L’Ascension sont maintenus ainsi que les guichets automatiques associés à chacun de ces points de service.

« Mis à part l’Ascension où on est propriétaire du bâtiment, ailleurs, on est associé avec les municipalités qui accueillent notre point de service dans leurs locaux. Ça nous attache à la municipalité et ça va continuer ainsi. Également, c’est important de le préciser, il n’y aura absolument aucune mise à pied découlant de cette fusion. Nos membres vont continuer à être desservi par les employés qu’ils connaissent déjà », rassure Laurent Villeneuve.

Ce dernier agira d’ailleurs à titre de directeur général de la future caisse qui conservera le nom de Caisse populaire Desjardins d’Alma.

Celle-ci comptera quelque 125 employés et quelque 15 points de services.

Le volume d’affaires devrait atteindre dès la première année quelque 1,8 milliard de dollars avec un actif d’environ 800 millions $, une réserve de plus de 70 million $ ainsi qu’un fond d’aide au développement de la communauté qui oscillera entre 700000 $ et 800 000 $, sans compter les ristournes aux membres.

Le futur conseil d’administration comptera 15 membres dont quatre proviendront du secteur Nord (l’Ascension, St-Henri-de-Taillon, Ste-Monique et Labrecque), excluant le secteur St-Cœur-de-Marie qui fait partir d’Alma au chapitre municipal. Ces membres seront répartis équitablement sur les différents comités de la caisse comme les ressources humaines, le développement coopératif, les finances et le conseil de surveillance.

« Devenir plus concurrentiel, assurer notre solidité financière et donner de meilleurs services spécialisés pour nos membres, ce sont là les trois grand objectifs de cette fusion », d’ajouter Laurent Villeneuve.

Donc, si mardi prochain, plus de 67 % des membres éligibles votent en faveur du projet, dès le 3 octobre, le processus de fusion sera enclenché définitivement. La nouvelle caisse deviendra opérationnelle le 1er janvier et la fusion informatique sera complétée le 9 mars 2013, au plus tard.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES