Actualités

Temps de lecture : 1 min 34 s

Ville d'Alma retirera l'arrêt obligatoire le 1er décembre

Le 04 novembre 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 04 novembre 2014
Par Karine Desrosiers

Ville d'Alma retirera l'arrêt obligatoire le 1er décembre

ARRÊT OBLIGATOIRE. L'un des irritants sur la voie de contournement, le Boulevard Maurice-Paradis, va disparaître à compter du 1er décembre prochain. Ville d'Alma va en effet retirer l'arrêt obligatoire à l'intersection de la rue Melançon Ouest et du Boulevard Maurice-Paradis.

Une première signalisation avise déjà les usagers de ce changement à venir et l'on a même placé à un endroit stratégique un tableau indicateur qui rappelle aux automobilistes et conducteurs leur vitesse réelle qui sera limitée à 50 km/h dans le secteur.

« Cet arrêt obligatoire avait été mis en place afin de mieux contrôler le trafic lourd dans le secteur lors de la mise en service de la voie de contournement », comme l'explique Gino Villeneuve, président du comité des Travaux publics de Ville d'Alma.

En effet, à cette époque, l'Usine Alma de Résolu était approvisionnée presque exclusivement en copeaux de bois et l'ensemble des transporteurs de cette matière première utilisaient alors la voie de contournement et le tronçon de la rue Melançon Ouest pour se rendre à l'aire de déchargement des copeaux.

Cependant, les besoins à ce chapitre ont changé et le nombre de transports lourds qui se rend à l'usine de Résolu est beaucoup moins élevé.

Après consultation avec la compagnie, on a donc décidé de retirer cet arrêt obligatoire afin d'augmenter la fluidité du trafic sur le Boulevard Maurice-Paradis.

On le sait, quand un véhicule lourd doit totalement décélérer pour faire un arrêt obligatoire et ensuite redémarrer pour reprendre sa vitesse de croisière, ce sont de précieuses minutes de perdues inutilement.

Donc, dans l'esprit de la voie de contournement qui se veut un axe de circulation rapide et fluide, on a décidé d'apporter le changement.

Notamment, la compagnie Rio Tinto Alcan utilise à plein temps cette route pour l'expédition de son métal en fusion vers les centres de coulée à Saguenay, à raison de multiples voyages à chaque jour.

Le changement deviendra donc opérationnel dès le 1er décembre prochain et dans les premiers jours, les policiers de la Sûreté du Québec devraient effectuer une surveillance accrue du secteur pour notamment contrôler la vitesse des véhicules qui sera limitée à 50 km/h, entre l'Avenue des Pins, l'entrée du quartier St-Georges et jusqu'aux feux de circulation au croisement de la rue Scott.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES