Actualités

Temps de lecture : 1 min 31 s

Un retour à la normale fortement souhaité

Yohann Harvey Simard
Le 15 mars 2021 — Modifié à 23 h 13 min le 15 mars 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Un retour à la normale fortement souhaité

Un retour à la normale est plus que souhaité par l’entraineur du club de natation Juvaqua d’Alma, Dominic Parent, et ses jeunes. Depuis l’arrêt complet des compétitions il y a bientôt un an, il est de plus en plus difficile pour les nageurs de trouver une motivation dans la pratique de leur sport.

Actuellement, seuls les 34 nageurs inscrits au volet sport-études peuvent continuer de s’entrainer à la piscine. Ceux inscrits aux cours de soir doivent quant à eux prendre leur mal en patience.

« C’est certain que c’est plus difficile présentement pour mes jeunes en sport-études. Le manque d’objectifs de performance liés aux compétitions a un réel impact sur leur motivation à se dépasser », lance Dominic Parent.

Il se dit toutefois impressionné de la rigueur de ses nageurs.

« Même si ce n’est pas facile, ils sont tous là à chaque entrainement. Ils n’en manquent aucun et ça m’impressionne. Je vais m’en souvenir longtemps de cette belle attitude ! »

Virtuel

Le club a eu la chance de participer en décembre dernier à une compétition virtuelle, ce qui a remis un peu de soleil au sein du club. Tous les nageurs de secondaire 1 à 4 ont participé.

« Je suis heureux de leur performance. Ça leur a donné un boost de motivation, ils avaient enfin une raison de se dépasser. »

Une deuxième compétition virtuelle aura d’ailleurs lieu dans les prochaines semaines.

« Les jeunes ont hâte. Ils auront pour objectif de battre leur temps de décembre. On sent qu’ils ont vraiment envie de réussir. »

Inquiétude

Concernant les jeunes inscrits aux cours de soir, Dominic Parent ne cache pas son inquiétude. En étant toujours les premiers à être arrêtés lorsque le gouvernement resserre les mesures sanitaires, il craint de voir des répercussions à long terme au sein du club.

« Ce sont eux le futur du club, mes futurs jeunes en sport-études et mes futurs compétiteurs. Si ça continue de s’étirer encore longtemps cet arrêt des sports pour tous, j’ai peur de voir une baisse de jeunes dans le club dans les prochaines années. Ils risquent de se trouver autre chose à faire, et ça pourrait avoir de gros impacts négatifs sur l’avenir de tous les clubs sportifs. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES