Lundi, 22 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 28 s

4,5M$ pour les transformateurs laitiers de la région

Yohann Harvey Simard
Le 08 juillet 2021 — Modifié à 18 h 53 min le 08 juillet 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Saint-Gédéon - La ministre fédérale de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, était aujourd'hui de passage à Saint-Gédéon pour annoncer des investissements de plus de 4,5$ dans trois projets qui stimuleront la production des transformateurs de produits laitiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Au Lac-Saint-Jean plus précisément, la Fromagerie Médard et la coopérative Nutrinor se partageront une enveloppe totalisant près de 2,5M$.

De son côté, La Fromagerie Médard recevra bientôt 1 969 000$ en vue d'acquérir de nouveaux équipements, d'accroître sa productivité et de réduire ses coûts de production. Ambitieuse, la stratégie de la Fromagerie Médard mènera ultimement à un accroissement de 74% de la quantité de lait utilisée dans le processus de transformation. Deux emplois seront également créés dans la foulée.

"Cette subvention-là nous donne vraiment des ailes pour le futur. On est maintenant très très bien installé pour la 7e, 8e, et 9e générations!", a mentionné la copropriétaire de l'entreprise, Rose-Alice Boivin-Côté.

Avis aux amateurs de fromage, dès cet automne, la Fromagerie Médard s'affairera notamment à la confection de plusieurs nouveaux fromages.

Du côté de Nutrinor, 395 000$ ont déjà été versés pour l'achat d'un système d'ultrafiltration. Pris dans son ensemble, le projet vise à augmenter la production de concentré de protéines laitières liquides, de même que la quantité de lait transformé, permettant ainsi de répondre aux besoins croissants des usines de fromage que la coopérative approvisionne.

Compensation

Rappelons que cette aide financière survient quelques années après la signature de trois accords de libre-échange internationaux entourant le secteur laitier, de la volaille et des œufs.

La gouvernement du Canada avait du coup ouvert la porte à la compétition étrangère, privant ainsi les producteurs locaux d'un certain pourcentage du marché intérieur (environ 3% par accord).

Toutefois, la ministre Marie-Claude Bibeau affirme qu'il n'est plus question "de céder aucune autre part du marché à l'international."

Elle rappelle également que les récents investissements et ceux à venir sont la preuve que "le gouvernement honore son engagement à l'égard des producteurs et transformateurs sous gestion de l'offre pour les accords de libre-échange récemment signés."

Le budget fédéral 2021 prévoit par ailleurs un investissement additionnel de 292,5M$ sur sept ans pour aider les transformateurs sous gestion de l'offre.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES