Lundi, 15 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 13 s

Plusieurs noyades au Québec sont causées par la consommation d'alcool

Le 26 juillet 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 26 juillet 2016
Par

VACANCES. Alors que les vacances de la construction viennent de commencer au Québec, la Société de sauvetage du Québec veut dissuader les amateurs de nautisme de consommer de l'alcool à bord d'une embarcation, rappelant qu'il s'agit d'un important facteur de risque pour les noyades.

Raynald Hawkins, président de la Société de sauvetage du Québec, souligne que selon les données des dernières années, environ 40 pour cent des victimes de noyade avaient bu de l'alcool en conduisant ou en étant à bord d'un bateau.

Un seul verre alcoolisé consommé sur l'eau équivaut à trois verres sur la terre ferme, considérant le mouvement des vagues et la déshydratation causée par le mélange d'alcool et de soleil, selon M. Hawkins. Tous ces facteurs combinés influencent l'équilibre des passagers, ce qui augmente les risques d'accident.

M. Hawkins rappelle que les conducteurs de bateaux sont assujettis aux mêmes dispositions du Code criminel que sur la route s'ils se font prendre au volant avec les facultés affaiblies.

Il s'agit là d'un facteur de risque propre au Québec, a fait remarquer M. Hawkins. En Ontario, pour pouvoir consommer de l'alcool sur une embarcation, celle-ci doit être ancrée ou stationnée sur le quai.

Depuis le début de l'année, la Société de sauvetage du Québec a recensé 34 noyades, alors qu'il y en avait 35 à pareille date l'année dernière. Or, le contexte est différent, puisqu'une semaine des vacances de la construction était déjà passée à cette même date.

«On sait que c'est le moment de l'année où il y a le plus de gens près de l'eau, sur l'eau et dans l'eau. Donc, ça augmente la probabilité d'avoir des décès liés à l'eau à cause de la loi du nombre», a indiqué M. Hawkins.

Vicky Fragasso-Marquis, La Presse Canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES