Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 43s

Circonscriptions: les libéraux remettent en cause les critères d'exception

Le 13 septembre 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 13 septembre 2016
Par

QUÉBEC — Le gouvernement Couillard remet en cause les motifs qui justifient les circonscriptions d'exception.

La ministre responsable de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis, s'est interrogée, mardi, sur les propositions de la Commission de la représentation électorale, qui soumet une nouvelle carte électorale pour 2018.

Les circonscriptions d'exception sont celles qui sont préservées même si elles ont plus de 25 pour cent ou encore moins de 25 pour cent d'électeurs que la moyenne québécoise.

Le tout dernier rapport de la commission propose sept circonscriptions d'exception, et 118 dont le nombre d’électeurs respecte le critère numérique de la Loi électorale.

En entrevue à La Presse canadienne avant d'entrer à la séance de la commission dans la salle du Conseil législatif, Mme de Santis a remis en question le seuil de 25 pour cent qui détermine les circonscriptions d'exception.

Selon les données de la population électorale de référence du 30 novembre 2014, la carte électorale actuelle comprend 11 circonscriptions qui sont dans les faits en situation d’exception.

Patrice Bergeron, La Presse canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES