Vendredi, 12 juillet 2024

Chroniques

Temps de lecture : 1 min 41 s

À quand un sentier de quads pour Alma ?

Le 06 octobre 2021 — Modifié à 10 h 52 min le 06 octobre 2021
Par Diane Lemieux

Depuis déjà plusieurs années au ­Québec, la passion pour les véhicules ­tout-terrain (VTT) est en pleine expansion. Cependant, il y a encore des municipalités qui sont réticentes aux ­VTT sur leur territoire, comme la ville d’Alma. Cela fait plus de 10 ans que le dossier d’un sentier de quads qui passe par ­Alma est en discussion, mais rien n’avance. Le manque d’ouverture de la ­Ville empêche les sentiers du nord au sud d’être reliés, empêchant les quadistes de faire le tour du ­Lac-Saint-Jean.

En ce moment, plusieurs conducteurs de quads trouvent des moyens pour traverser ­Alma sans avoir besoin de faire remorquer leur ­VTT. Il n’est pas rare de voir des quadistes traverser le pont ­St-George directement sur le chemin public ou même traverser le pont J.-F.Grenon à partir de la piste cyclable. Ces moyens de traverser la ville ne sont pas sans danger. En effet, étant donné que ces chemins ne sont pas adaptés aux ­VTT et qu’il n’y a aucune signalisation avertissant la présence de quads, les automobilistes et les cyclistes sont donc moins vigilants, moins prudents et peuvent être surpris de la présence de ­VTT sur leur chemin.

Avoir un trajet réglementaire et sécuritaire qui passerait dans la ville d’Alma permettrait aux quadistes de circuler légalement en respectant le code de la sécurité routière et en réduisant les risques d’accident.

Selon une étude économique datant de mai 2020, l’ajout d’un trajet pour ­VTT permettant de circuler à ­Alma générerait des retombées économiques pour la région d’environ 34 M $ dans le domaine de la restauration, de l’hôtellerie et les garagistes.

Cette situation concerne seulement les ­VTT, car les motoneigistes n’ont aucune difficulté à se promener sur le territoire d’Alma pendant l’hiver. La municipalité a réussi à trouver des solutions pour les motoneiges, mais pas pour les quads ! C’est à se demander s’il y a un manque de volonté de leur part concernant les ­VTT.

Plusieurs citoyens ont déjà signifié leur désaccord concernant un trajet de quads dans la ville d’Alma, surtout en raison du bruit. Cependant, il y a des solutions très simples à cela, comme d’interdire de circuler en quads sur certains chemins à proximité des résidences entre 22 h et 6 h et de réduire la vitesse.

Considérant l’augmentation du nombre d’adeptes de ­VTT, il serait temps que la ville d’Alma innove pour permettre aux quadistes de pratiquer leur passion en toute sécurité. Espérons qu’il y aura un candidat lors de l’élection municipale 2021 qui sera ouvert à ce changement tant souhaité par les quadistes.

 

Guillaume Gauthier

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES