Vendredi, 19 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 25 s

Nouveaux gestionnaires

Plusieurs projets dans les cartons du Dépanneur 5 à 11

Yohann Harvey Simard
Le 05 juillet 2024 — Modifié à 10 h 06 min le 05 juillet 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Il y a décidément un vent de dynamisme au centre-ville d’Alma. C’est maintenant au tour du Dépanneur 5 à 11 de la rue Collard d’être revitalisé par ses nouveaux gestionnaires.  

Le commerce sera dorénavant dirigé par David Choquette, Michael Choquette, Sandra Gauthier et Myriam Tremblay, propriétaires des magasins Distinction Vape et Distinction Vape sur la rue Collard.

Ces derniers ont plusieurs ambitions pour le dépanneur. Ils commenceront par en renouveler l’inventaire de sorte qu’il convienne mieux aux besoins de la clientèle.

« On pense entre autres profiter du fait qu’il y a un centre d’entraînement juste à côté pour développer une gamme de produits protéinés, mais aussi des plats préparés que les gens peuvent ramasser en vitesse lorsqu’ils sortent du gym », laisse entendre David Choquette.

Agrandissement

Les nouveaux opérateurs projettent aussi d’agrandir le commerce, dont l’un des murs serait abattu pour qu’il soit possible d’investir le local voisin, actuellement vacant.

Outre d’accroître le nombre de produits sur les tablettes, l’espace supplémentaire permettrait l’ajout d’un casse-croûte et d’une crèmerie. Toutefois, selon David Choquette, les clients n’auront pas à attendre l’agrandissement du commerce pour déguster une crème molle puisqu’un bar laitier temporaire sera bientôt mis en place à même le dépanneur.

Vent de fraîcheur au centre-ville

David Choquette affirme que la décision de reprendre le dépanneur en main n’est pas étrangère au dynamisme que l’on constate plus généralement dans le centre-ville d’Alma depuis le rachat, l’hiver dernier, de la Plaza 3 (Complexe Sacré-Cœur) par l’entrepreneure Chantale Tremblay et ses associées.

Également sous l’impulsion du plan particulier d’urbanisme (PPU) annoncé par Alma en mars, le centre-ville semble effectivement reprendre du poil de la bête. Quelques commerçants y ont récemment ouvert leurs portes, tandis que plusieurs locaux des rues Sacré-Cœur et Collard sont en cours de rénovation.

« Ça nous encourage. Et en tant qu’entrepreneur, je trouve que c’est un peu notre mission de stimuler la vie à l’intérieur d’un centre urbain. Et ça, on peut le faire en encourageant l’achat local ou simplement en offrant les bons produits et les bons services à la clientèle d’Alma. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES