Actualités

Temps de lecture : 2 min 18 s

La rivière Péribonca désormais plus accessible

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par

La rivière Péribonca désormais plus accessible

Grâce à l’initiative du regroupement Les Protecteurs du Nord, les navigateurs peuvent désormais sillonner la rivière Péribonca en toute sécurité. Samedi dernier, au camping du lac Tchitogama, une cérémonie protocolaire inaugurait officiellement la mise en place de cette signalisation.

Plusieurs personnalités du milieu politique des MRC Lac-Saint-Jean-Est et du Fjord étaient présentes à cet événement, dont le préfet de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, Réjean Bouchard, les maires Georges Bouchard, Louis Ouellet, Jean-Claude Bolduc, Yvon Drolet, Michel Tremblay, du Lac-Saint-Jean-Est, Lucien Boily, conseiller de la Ville d’Alma, ainsi que Gérald Savard, de la MRC du Fjord.

Président du regroupement Les Protecteurs du Nord, Serge Tremblay est l’un des initiateurs du projet de balisage de la rivière Péribonca. Ce projet, débuté en 2005, aura nécessité quelques transformations en cours de route. Dans un premier temps, les coûts de cette initiative s’approchaient du million de dollars. Cependant, avec l’appui du milieu, on a pu se tourner vers un projet beaucoup plus réaliste. « Les coûts du premier projet étaient beaucoup trop onéreux et nos démarches n’avaient pas d’écoute auprès des décideurs. Un ancien draveur de l’époque nous a cependant mis sur la piste d’un balisage de la rivière qui pourrait se faire à partir des rives. Ce qu’il nous racontait, c’est qu’à l’époque, les travailleurs qui circulaient sur la Péribonca avaient l’habitude de s’orienter avec des points précis sur les deux rives. Nous avons retenu cette forme de signalisation pour notre projet », de raconter le président Serge Tremblay.

Trois MRC impliquées

À partir du barrage Chute-du-Diable jusqu’au nouveau barrage d’Hydro-Québec en cours de construction, la rivière Péribonca touche au territoire de trois MRC soit Lac-Saint-Jean-Est, Maria-Chapdelaine et du Fjord. Les représentants de ces trois entités ont contribué au projet dans la mesure de 17 000 $ chacune. Les autres intervenants qui ont participé financièrement sont l’ancien député Stéphan Tremblay, par le biais de son enveloppe discrétionnaire, Alcan, le Centre local de Développement , le Comité forestier de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, ainsi que la municipalité de Lamarche. Depuis le printemps dernier, on a donc procédé à l’installation de quelque 70 balises entre les deux barrages, dont 42 bouées. Trente-huit de ces bouées sont accrochées au centre de la rivière tandis que quatre servent à localiser les roches à fleur d’eau. « Les balises de signalisation ont la forme d’un triangle et sont d’une hauteur de six pieds. La couleur des panneaux est très réfléchissante et est visible à plusieurs kilomètres. Tous ces panneaux ont été réalisés dans la région », devait préciser le président Serge Tremblay. Parallèlement au travail sur le terrain proprement dit, on a procédé à l’élaboration d’un guide de navigation intitulé « Corridor nautique de la rivière Péribonca ». Ce petit volume de 43 pages illustre l’ensemble du secteur balisé et un pointillé indique aux plaisanciers, les trajectoires à suivre pour naviguer sur la rivière en toute sécurité. À l’intérieur de ce petit volume, les données GPS sont également inscrites. On peut se procurer ce guide de navigation au bureau de Tourisme Alma et Lac-Saint-Jean-Est, de Tourisme Péribonka, à l’accueil du camping municipal de Lamarche ainsi qu’au centre de plein air Scoobyraid. Le coût de ce guide est de 5 $, un prix dérisoire si l’on tient compte des épargnes que pourront faire les utilisateurs de ce magnifique plan d’eau.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES