Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 6 s

Le projet Mistook sur le lac: le financement de 10 M $ complété à 75 %

Le 04 mai 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 04 mai 2011
Par Karine Desrosiers

Devant une cinquantaine de gens d’affaires réunis dans le cadre d’un dîner-conférence de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lac-St-Jean-Est, Gérald Tremblay, directeur général de Coderr 02, a confirmé que quelque 75 % du financement de 10 M $ a été trouvé jusqu’à maintenant pour aller de l’avant avec l’ambitieux projet « Mistook sur le lac », un Complexe écotouristique international sur la pointe de Mistouk, relié à un plateau d’apprentissage des métiers du tourisme et de réinsertion sociale.

Avant que le projet ne soit expliqué dans son entier, le président de Coderr 02, Patrice Gobeil est venu démystifier la configuration du groupe Coderr ainsi que sa mission sociale.

En place depuis 30 ans cette année, Coderr 02 est le rassemblement de cinq organismes à buts non lucratif reliés à l’environnement ou la réinsertion sociale de jeunes en difficulté d’apprentissage.

Le groupe compte quelque 135 employés réguliers, génère un chiffre d’affaires de plus de 12 millions $ et accueille entre 50 et 70 stagiaires à chaque année sur ses différents plateaux de travail.

La mission de Coderr est de mettre l’économie au service du social avec une préoccupation marquée pour l’environnement.

Élargir sa vision

À travers le projet Mistouk sur le Lac, Coderr veut élargir sa vision tout en contribuant à une problématique de formation du personnel dans le milieu récréotouristique.

Ce travail se fait de paire avec la Commission scolaire du Lac-St-Jean qui a déjà identifié une dizaines de programmes de formation qui pourraient être reliés à ce futur complexe.

Ce site unique au Québec offrira notamment une gamme de produits pour le tourisme expérientiel qui veut vivre des expériences uniques comme dormir dans une maison flottante, s’initier au kayac de mer ou à la pêche blanche ou au cerf-volant de traction dans un environnement approprié tout en bénéficiant de services à proximité (restauration, hébergement, abris, etc…)

Le complexe disposerait de quelque 25 employés réguliers pour s’occuper de la clientèle.

Il pourrait accueillir de 50 à 70 stagiaires à chaque année pour l’apprentissage en temps réels des différents métiers reliés au monde du tourisme.

Plusieurs organismes du secteur privé ont déjà donné leur soutien au projet, certains s’y impliquent financièrement et d’autres sont disposés à y collaborer de différentes façon.

Dès la première année, le chiffre d’affaires pourrait être de 2,5 à 3 M $ et Gérald Tremblay ainsi que toute son équipe qui travaille au développement du projet s’assurent que l’on ne vient pas créer quelque chose qui existe déjà ou qui pourrait nuire à une entreprise du secteur opérant dans le même domaine.

Le projet a été présenté à différents paliers de gouvernement et le groupe Coderr poursuit le travail pour trouver les fonds requis pour combler le 25 % de financement manquant à cette étape-ci.

Le projet devrait commander un investissement de quelque 10 millions $, le tout se faisant sur des terrains publics appartenant à Ville d’Alma, la pointe de Mistook.

Initialement, les activités devaient démarrer au printemps 2012 mais on parle maintenant de tard à l’automne 2012.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES