Actualités

Temps de lecture : 3 min 41 s

Vol de câbles de cuivre: une douzaine de dossiers depuis janvier dernier

Le 01 juin 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 01 juin 2011
Par Karine Desrosiers

Vol de câbles de cuivre: une douzaine de dossiers depuis janvier dernier

Depuis le début de l’année 2011, les policiers de la Sûreté du Québec de la MRC Lac-St-Jean-Est ont enregistré plus d’une douzaine de vols de câbles de cuivre sur le territoire. Ces vols sont presque toujours effectués dans des endroits isolés et souvent, à des heures inhabituelles. Le prix élevé du cuivre sur le marché du métal récupéré explique en bonne partie de nombre élevé de vols.

Selon un décompte effectué à la demande du Journal le Lac-St-Jean par l’agent Franco Mior, responsable des relations avec la communauté de la SQ, le décompte des vols est aussi surprenant que varié.

On y relate notamment les événements suivants :

— En janvier, sur le boulevard Dequen, un bloc appartement en rénovation a reçu la visite des voleurs qui ont déshabillé tous les appartements en enlevant tous les fils électriques ainsi que la boîte principale d’alimentation;

— En mars, à St-Henri-de-Taillon, vol de fil de Bell Canada, arrachés des poteaux. Vol d’une valeur de 500 $ mais dommages de 3000 $;

— En avril, l’entrepôt clôturé de Bell Canada, sur la rue Bégin, était sans doute bien surveillée par les voleurs. Un premier vol a été commis avec la disparition de 100 mètres de fil d’une valeur de 900 $. Puis, un autre vol de trois bobines de fil de 150 mètres représente une valeur de 2167 $. Finalement, un troisième vol de deux bobines, toujours dans l’entrepôt clôturé, représente un autre vol de 1000 $;

— En avril, À St-Nazaire, sur le Chemin de la Carrière, un vol de quelque 1000 $ de fil de cuivre;

— En avril, entre Labrecque et Lamarche, 175 mètres de fils de cuivre de Bell Canada arrachés des poteaux. Vol d’une valeur de 10 000 $.

— En avril, Chemin de la Baie Moïse, 110 mètres de fil de cuivre de Bell Canada arrachés des poteaux. Vol d’une valeur de 3000 $ et dommages de 2500 $;

— En avril, à St-Henri-de-Taillon, la Coop de câblodistribution se fait voler 200 mètres de fil de cuivre d’une valeur de 4500 $. Les dommages sont de 2500 $;

— En mai, à St-Henri-de-Taillon, à la limite d’Alma, 300 mètres de fil de cuivre arrachés des poteaux. Une valeur de 3000 $ et 7000 $ de dommages;

— En mai, à St-Henri-de-Taillon, dans le rang 5, 100 mètres de fil de cuivre de Bell Canada arrachés des deux côtés de la route. Vol d’une valeur de 5000 $ mais des dommages de 20 000 $;

— Finalement, il y a quelques jours, dans le rang 4, à Hébertville-Station, deux fils de cuivre de Bell Canada sectionnés sur 50 pieds. Un vol d’une valeur de 500 $ mais des dommages de 5000 $.

Le prix du cuivre rouge

Le principal facteur qui peut expliquer l’audace des voleurs est sans doute le prix très élevé que les ferrailleurs offrent pour le fil de cuivre rouge.

Selon Steeve Gagnon, propriétaire de la principale entreprise de récupération de métal sur le territoire de la MRC Lac-St-Jean-Est, l’entreprise Lac-St-Jean Métal, en date du vendredi 27 mai, l’entreprise offrait entre 2,30 $ et 2,80 $ la livre pour le cuivre rouge, dépendant du type et de la qualité.

« Nous, on y va avec le marché. À tous les jours, on vérifie le cours du cuivre à la bourse et on ajuste notre prix en conséquence », souligne Steeve Gagnon.

Est-ce que l’entreprise accepte du fil qui proviendrait d’un vol ?

Steeve Gagnon est très précis sur la question : « On collabore régulièrement avec les policiers. Ici, chaque transaction est dûment enregistrée et ça prend également obligatoirement le permis de conduire que l’on scanne pour joindre à la facture. Mais le fil de cuivre nous arrive ici brûlé et il est impossible de retracer sa provenance. Également, on a des contrats avec des entrepreneurs locaux de qui on récupère le vieux fil électrique », précise Steeve Gagnon.

Dans son entrepôt, il nous montre d’ailleurs deux conteneurs. Un premier contient différents rebus de cuivre provenant de différents endroits. Il y a du fil, du tuyau et des bouts de cuivre divers. Impossible de dire d’où ça provient.

Le conteneur voisin contient exclusivement du fil de cuivre ramené par un entrepreneur en électricité du Nord de la MRC. Il n’y a aucune différence.

Quoi faire

Compte tenu des circonstances entourant les différents vols de cuivre sur le territoire, les enquêteurs sollicitent la collaboration des citoyens.

Ils sont invités à ouvrir l’œil et à signaler aux policiers tout véhicule suspect ou tout individu qui s’aventure à grimper dans les poteaux qui supportent les lignes de transport d’énergie.

Les vols de câbles de cuivre engendrent des problèmes tels que le manque d’approvisionnement en énergie et la coupure des communications, sans compter les coûts reliés au remplacement des fils de cuivre ou autre matériel pouvant être endommagé comme la fibre optique.

Si une personne a des doutes sur les intentions d’un individu s’intéressant aux installations de transport d’énergie, prenez le plus d’informations possible à leur sujet: brève description physique, numéro de la plaque d’immatriculation, marque du véhicule, etc…. et n’hésitez pas à transmettre aux policiers ces informations de façon confidentielle ou non en téléphonant directement au 310-4141 ou en communiquant à la centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES