Vendredi, 19 juillet 2024

Culture

Temps de lecture : 1 min 30 s

Théâtre de la Dam-en-Terre 

Éclats de rire pour Les Grandes Chaleurs 

Yohann Harvey Simard
Le 11 juillet 2024 — Modifié à 05 h 43 min le 11 juillet 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

La pièce de théâtre Les Grandes Chaleurs vieillie bien. Chose certaine, elle a encore fait rire son public lors de sa première représentation au Centre de villégiature de la Dam-en-Terre la semaine dernière. 

Avec un texte signé Michel Marc Bouchard et des comédiens de talent, il faut dire que la combinaison était gagnante.  

Les Grandes Chaleurs raconte l’histoire d’amour entre une femme d’âge mûr et un très jeune homme. En pleine période caniculaire, en plein deuil de son mari, Gisèle, une travailleuse sociale de cinquante ans, mère d’un couple de jumeaux dans la trentaine, s’éprend d’un de ses anciens clients, Yannick, un jeune cleptomane de dix-huit ans. 

La distribution est composée de Linda Laplante dans le rôle de Gisèle, Gill Champagne dans le rôle de Napoléon, Étienne d’Anjou dans le rôle de Yannick, Maureen Roberge dans le rôle de Louisette et David Boily dans le rôle de Louis.  

Toujours drôle 30 ans plus tard 

Écrite en 1991, Les Grandes Chaleurs et son humour demeurent actuels, probablement en raison du caractère intemporel du thème de la pièce.  

La qualité du texte y est aussi pour quelque chose. Entre les réparties irrévérencieuses et les répliques grivoises bien dosées, la pièce réussit à faire pouffer son public de rire deux fois plutôt qu’une. 

Le jeu habile des comédiens, visiblement expérimentés, contribue également au succès de la pièce. Un avis partagé par Michel Marc Bouchard lui-même, qui était dans la salle lors de la première de la Dam-en-Terre. « Ça paraissait qu’ils avaient une bonne chimie! » 

L’auteur originaire de Saint-Cœur-de-Marie renchérit, affirmant « avoir passé une très belle soirée ». Bien que ses textes aient été traduits dans plus de 10 langues et joués dans les plus grands théâtres à travers le monde, c’est une joie renouvelée pour lui que de voir les spectateurs s’esclaffer à l’écoute de ses blagues 

« Quand une salle rit au même moment comme ce soir, c’est très agréable, parce que c’est un excellent indicateur pour savoir si une pièce est drôle! » 

Les Grandes Chaleurs sera présentée au théâtre de la Dam-à-Terre du mercredi au samedi jusqu’au 31 août. 

La mise en scène a été réalisée par Nicolas Létourneau avec l’assistance de Marie-Hélène Lalande et de Jeanne Huguenin à la scénographie.   

 

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES