Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 49 s

Dangereuse, la route 155?

Le 17 octobre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 17 octobre 2012
Par Karine Desrosiers

NDLR — La route #155 qui relie la région du Lac-Saint-Jean au reste du Québec, via La Tuque, est reconnue comme dangereuse. Notre journaliste Patrick Vaillancourt, du Journal L’Écho de La Tuque, a enquêté sur la question. Attendu l’intérêt du sujet et les nombreuses personnes qui empruntent cette route, voici le résultat de ses recherches.

Les Latuquois, principaux usagers de la route 155, demeurent pantois lorsqu’il survient un accident grave ou mortel sur la route. Pour certains, les nombreuses croix qui longent la route font la preuve de la dangerosité de la route. Suite à une demande d’accès à l’information acheminée au ministère des Transports du Québec (MTQ), L’Écho a voulu en savoir plus sur la route 155, en la comparant à d’autres routes similaires du Québec.

Nous avons reçu les résultats concernant la route 155 pour les accidents graves ou mortels depuis l’année 2006. Toutefois, il est difficile pour l’Écho d’établir une comparaison suite aux informations reçues par le MTQ.

Voici une partie de la réponse du MTQ en vertu de la Loi à l’accès à l’information : «Concernant le taux moyen d’accidents mortels et blessés graves pour les années 2006 à 2010 pour les routes similaires à la route 155, ce travail exige la compilation de données, ce qui limite votre droit d’accès. Conformément à l’article 15 de la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels (L.R.Q., c. A-2.1), ci-après désignée «loi sur l’accès», le droit d’accès ne porte que sur des documents dont la communication ne requiert ni calcul, ni comparaison de renseignements.»

Les résultats

Voici les résultats provenant du MTQ pour les années 2006 à 2010 pour la route 155, autant du côté nord que sud. Au total, on compte 21 accidents mortels, et 39 accidents avec blessés graves. L’Écho a aussi fouillé ses archives afin d’ajouter les années 2011 et 2012.Donc, sur sept années complètes, on note 32 accidents mortels, et 47 accidents avec blessés graves.

2006 : 5 mortels, 15 graves

2007 : 5 mortels, 12 graves

2008 : 4 mortels, 5 graves

2009 : 2 mortels, 5 graves

2010 : 5 mortels, 2 graves

2011 : 7 mortels, 4 graves

2012 : 4 mortels, 4 graves

Autre démarche

Comme il nous était impossible d’effectuer une comparaison quelconque, l’Écho a fait appel aux autres journaux de TC Média qui pouvaient détenir des informations sur leur territoire.

Le directeur de l’information du Reflet du Lac de Magog et du Progrès de Coaticook, Dany Jacques, nous soulignait qu’en 2011, trois accidents mortels ont eu lieu sur le territoire, comparativement à seulement deux lors des quatre années précédentes, pour un total de 5 en 5 ans. Il s’agit du bilan de la Régie de police Memphrémagog, et non de la Sûreté du Québec (SQ) de Magog. La Régie couvre quatre villes, dont la plus importante, Magog. Donc, elle couvre la plus grande partie de la population, contrairement à la SQ qui dessert le milieu rural.

Nous avons aussi reçu des informations de Diane Lapointe, chef de pupitre à Rive-Sud express. Pour le territoire couvrant l’agglomération de Longueuil (Longueuil, Saint-Lambert, Brossard, Boucherville, et St-Bruno-de-Montarville, on note deux accidents mortels en 2009, 5 en 2010, et 5 en 2011. Toutefois, les chiffres n’incluent pas les routes provinciales 20, 10, 30 et 15.France paradis, journaliste au journal Le Lac-Saint-Jean à Alma, nous indiquait que sa région est l’une des pires au Québec concernant le port de la ceinture et pour les gens conduisant avec les capacités affaiblies par l’alcool. Seulement pour l’année 2011, 27 personnes sont décédées sur les routes du Lac-Saint-Jean. Toutefois, ces données excluent le territoire de Ville Saguenay. La moyenne des cinq années précédentes se situe à 30 victimes.

Puis, Daniel Leblanc, journaliste à la Revue de Gatineau nous informait que cinq accidents mortels sont survenus sur le territoire du Service de police de la Ville de Gatineau.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou le www.lechodelatuque.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES