Actualités

Temps de lecture : 2 min 17 s

Les associations libérales du Saguenay-Lac-Saint-Jean joignent le clan Couillard

Le 12 novembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 12 novembre 2012
Par Karine Desrosiers

Les associations libérales du Saguenay-Lac-Saint-Jean joignent le clan Couillard

Dolbeau-Mistassini – Les présidents des cinq associations libérales de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean appuient la candidature de Philippe Couillard dans la course à la chefferie du Parti Libéral du Québec. L’annonce en a été faite officiellement dimanche, en présence des candidats libéraux défaits aux dernières élections, alors que Philippe Couillard était de passage à Dolbeau-Mistassini pour participer à la cérémonie du Jour du Souvenir.

« À la suite d’une rencontre des cinq associations libérales de la région, nous en sommes arrivés à un consensus au fait que M. Couillard est le meilleur candidat au poste de chef du Parti Libéral du Québec, et ce, pour trois raisons. Nous croyons qu’il est le plus apte à assurer le renouvèlement de notre parti, à mobiliser nos militants et à attirer de nouveaux sympathisants », a expliqué Pierre Parent, président régional du PLQ pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

M. Parent devait en outre rappeler que les présidents des cinq associations libérales de la région ont convenu que Philippe Couillard est le candidat qui possède la meilleure feuille de route. « M. Couillard est le seul candidat à posséder une expérience de vie significative dans notre Métropole, dans notre Capitale-Nationale et dans les régions du Québec », a-t-il précisé.

Pour le candidat Couillard, le soutien obtenu au Saguenay-Lac-Saint-Jean vient consolider des appuis qu’il sent solides partout au Québec. « Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est une pierre importante dans la course au leadership du 17 mars. Nous avons des appuis très solides dans toutes les régions du Québec, dont les régions ressources comme ici », a affirmé M. Couillard.

Économie du savoir

Exposant quelques éléments de sa vision du Québec de demain, Philippe Couillard a insisté sur l’importance de s’investir dans l’économie du savoir. « L’économie du savoir et l’innovation, c’est bon pour toutes les régions du Québec. Dans une région comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean qui est basée sur l’exploitation des ressources naturelles, il y a place à innover. Oui, on continuera de faire du 2x4, mais on pourra aussi créer et développer de nouveaux produits qui seront créateurs d’emplois. L’innovation nous permettra d’inciter nos jeunes à revenir ici », a-t-il soutenu.

Limite du nombre de mandats

Questionné à savoir quelle était sa position sur l’idée mise de l’avant par le Parti Québécois de limiter à deux le nombre de mandats pour les maires de villes d’une certaine taille, Philippe Couillard s’est rangé derrière la position défendue par plusieurs élus municipaux du Saguenay-Lac-Saint-Jean. « Sur les élections à date fixe, je suis plutôt pour puisque cela ajoute une plus grande transparence démocratique. Par contre, sur la question de limiter le nombre de mandats, j’apporte un gros bémol. Je crois qu’il y a plusieurs maires qui font du bon travail et que c’est à la population de décider lors d’une élection », a indiqué le candidat à la chefferie du PLQ.

Candidat dans Roberval?

Une fois de plus interrogé sur la possibilité de se présenter dans le comté de Roberval ou dans un autre comté du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Philippe Couillard a entretenu le doute. « Je réaffirme mon enracinement dans la région, mais prenons les étapes une à la fois et rendons nous au 17 mars avant d’aller plus loin », a-t-il expliqué, rappelant toutefois qu’il s’est engagé à être candidat du PLQ qu’il soit élu chef ou non.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES