Actualités

Temps de lecture : 1 min 31 s

L’usine Alma reçoit la visite d’une importante délégation de Chinalco

Le 22 novembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 22 novembre 2012
Par Karine Desrosiers

Ce jeudi, sur le coup de 10 h 30, trois hélicoptères ont fait leur atterrissage à l’Aéroport d’Alma. À leur bord, on retrouvait Étienne Jacques, chef des opérations Rio Tinto Alcan Métal primaire, Amérique du Nord, qui accompagnait une délégation d’une douzaine de hauts dirigeants d’Aluminium Corporation of China Limited, mieux connue sous le nom de Chinalco, le partenaire d’affaires de RTA dans cette partie du monde.

Notamment, cette délégation comportait le vis-à-vis d’Étienne Jacques en Chine, Zhao Zhao et des directeurs de différentes alumineries en Chine ainsi qu’un représentant du secteur du cuivre. Des représentants de Rio Tinto Alcan à Pékin étaient également de la délégation.

Sur le tarmac de l’aéroport, Pascal Pilote, président de l’Aéroport d’Alma et du Centre d’excellence des drones a souhaité la bienvenue à ce groupe sélect à Alma. Seul un ou deux délégués parlaient anglais, mais à force de signes et de l’aide d’un traducteur, le message de bienvenue à Alma a rapidement été transmis à l’ensemble de la délégation.

« On fait plusieurs échanges. Premièrement, il faut savoir qu’il y a des actions de Rio Tinto qui sont propriétaires des Chinois via Chinalco et Chalco. Dans ces modalités là, on a des échanges de venir voir réciproquement nos installations… Ce matin, on fait la visite de certaines usines... Avec eux, on a des contrats d’échanges sur des choses bien précises. Monsieur Zhoa Zhoa est mon équivalent pour Chainalco comme vice-président des opérations et les autres, ce sont tous des directeurs d’usine de plusieurs installations en Chine », s’est limitée à dire Étienne Jacques quand questionné sur la nature de cette visite à Alma.

Tout le groupe s’est ensuite engouffré dans trois voitures banalisées au nom de Rio Tinto Alcan pour prendre la direction de l’aluminerie Alma où ils doivent passer la journée.

Un représentant chinois a fait part de sa première impression : ils sont fascinés par le haut degré de technologie des installations de RTA dans la région et du peu de travailleurs en poste pour les opérations de ces mêmes usines.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES