Mercredi, 28 février 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 28 s

La Caisse populaire d’Alma ristourne un autre 2,1 M $

Le 27 avril 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 27 avril 2012
Par Karine Desrosiers

La Caisse populaire d’Alma ristourne un autre 2,1 M $

Malgré une conjoncture économique toujours incertaine qui a marqué l’année 2011, la Caisse populaire Desjardins d’Alma termine son exercice avec des excédents historiques avant impôts et ristournes d’un peu plus de11.5 millions $. Ces résultats sont plus qu’acceptables dans les circonstances puisqu’ils vont permettre d’offrir une nouvelle fois aux membres propriétaires des ristournes individuelles et collectives totalisant 2 100 000 $ qui seront versés dans les comptes au début du mois de juin. En 10 ans, ce sont plus de 20 M $ qui ont ainsi été retournés dans la communauté.

Les autorités de la Caisse populaire Desjardins d’Alma qualifient de « très satisfaisante » cette performance financière de leur institution pour l’année terminée au 31 décembre 2011. C’est d’ailleurs le message qu’ils ont livré mercredi soir aux quelque 300 membres présents à l’Assemblée générale annuelle de la caisse.

Laurent Villeneuve, directeur général de l’institution, était fier de présenter de tels résultats qui démontrent une nouvelle fois la solidité de l’institution et la confiance que lui accordent les quelque 31 200 membres.

«Notamment, on obtient une hausse de quelque 13 % de l’actif de la caisse, ce qui est le double du résultat enregistré dans l’ensemble du réseau Desjardins », se réjouit Laurent Villeneuve.

En effet, quand on y regarde de près, le volume d’affaires de la Caisse d’Alma a progressé de 103 millions $ pour atteindre 1,3 milliard $ au 31 décembre 2011. « Cette progression dans le développement d’affaires est un indicateur sûr de la qualité de la relation et du très bon niveau confiance qu’entretiennent les membres individuels et les membres entreprises envers leur coopérative. Les encours d’épargnes et de placement occupent 51,5 % de ce volume d’affaires alors que les produits de financement y contribuent pour 48,5% », souligne le directeur général.

Toutes catégories confondues, les épargnes des membres ont augmenté de 57 millions $ pour totaliser plus de 677 millions $ soit une hausse de 9,2 % sur l’an dernier. Il s’agit donc d’une augmentation très satisfaisante tenant compte du taux d’endettement actuel des ménages et du fait que l’économie continue d’être quelque peu chancelante. Dans de telles circonstances la cueillette d’épargnes est souvent plus difficile.

Au chapitre du crédit aux particuliers et entreprises, la caisse a également connu de très bons résultats. De 591 millions $ qu’il était, le volume des prêts est passé à plus de 637 millions $ pour une croissance annuelle globale de 7,8 %.

Les provisions et pertes sur prêts n’Étaient que de 124 000 $ en 2011.

L’avoir des membres constitue un autre élément fort important du bilan de la caisse. À la fin 2011, cet avoir totalisait tout près de 60 millions $ affichant ainsi une augmentation de près de 15.7 % sur l’an dernier. Cet avoir est constitué principalement des réserves accumulées au fil des années par la caisse. Les porte-parole ont insisté sur le fait que cet avoir se veut la meilleure garantie de protection et de sécurité pour les membres propriétaires.

En conclusion, le président Régis Tremblay et le directeur général Laurent Villeneuve ont tenu à mettre en évidence la solidité de tout le réseau des Caisses Desjardins dont les capitaux propres (réserves accumulées) dépassent les 14 milliards $.

De plus, ce réseau jouit d’importantes liquidités et de cotes de crédit fort enviables sur les marchés financiers. Sur le plan mondial, le Mouvement Desjardins se classe au dix-huitième rang des institutions financières les plus sécuritaires.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES