Vendredi, 12 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 40 s

Le Parc de la caverne du Trou de la fée retrouve les belles années

Le 26 septembre 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 26 septembre 2012
Par Karine Desrosiers

Si ne n’était du fait que les visites de la caverne elle-même n’ont été accessibles qu’à partir du 21 juillet, l’année 2012 aurait peut-être fracassé des records.

Le Parc de la caverne du Trou de la fée à Desbiens est en voie de retrouver son achalandage des belles années. Le site touristique devrait clore sa saison le 8 octobre prochain avec quelque 14 000 visiteurs, se qui se compare avantageusement au record de 2010 ou près de 16 000 visiteurs avaient fréquenté le lieu.

Rejoint sur son téléphone cellulaire alors qu’il accompagnait des touristes européens à Tadoussac, Gerry Desmeules, directeur général du Parc, s’estime très satisfait de cette saison alors que les problèmes semblent maintenant derrière lui.

Il tient d’abord à rappeler que le site sera ouvert tous les jours, jusqu’au 8 octobre, fête de l’Action de grâces. La caverne, les promenades, les passerelles, les tyroliennes (le samedi et dimanche) de même que les visites en soirée sous éclairage seront tous accessibles.

Difficultés

La tuile qui est tombée sur le site en 2011 alors que le gouvernement du Québec interdisait d’emprunter le barrage de la chute Martine pour se rendre à la caverne, a certainement nuit considérablement à la fréquentation l’an dernier.

Également, un acte de vandalisme a fait en sorte que le kiosque d’accueil à l’entrée de la caverne a été détruit par un incendie criminel. On n’a d’ailleurs jamais retrouvé les coupables.

Cependant, la direction du site touristique a mis les bouchées doubles pour diversifier l’offre touristique en ajoutant les nouvelles passerelles accrochées à la paroi rocheuse, la visite du site de l’ancienne centrale hydroélectrique et un nouveau sentier pédestre.

« En juillet dernier, le Centre d’expertise hydrique du Québec a déclassé le barrage, ce qui faisait en sorte que les normes sont devenues différentes et beaucoup moins sévères. On a fait les réparations sur les piliers du barrage qui présentaient des problèmes en même temps que l’on reconstruisait le kiosque d’accueil à l’entrée de la caverne et le 21 juillet, juste au début des vacances de la construction, l’accès à la caverne a repris au grand plaisir des touristes. Mon prochain problème, c’est qu’il va falloir que je regarde pour agrandir le stationnement…», commente en riant Gerry Desmeules qui devra jongler cet hiver avec cet heureux problème. Cependant, le site, près du poste d’accueil et du Centre d’observation des chauves-souris, possède plusieurs facilités qui permettront, à moindre frais, d’ajouter des espaces de stationnement.

Et les tyroliennes

À l’automne 2011, on a complété la mise en place d’une autre attraction majeure, soit deux tyroliennes totalisant plus de 350 mètres de câble et permettant de traverser le canyon 50 mètres au-dessus de la rivière.

«Pour une première année, c’est excellent car on a permis à plus de 1100 personnes de vivre cette expérience unique de traverser le canyon sur une première tyrolienne, de vivre l’expérience de circuler sur la paroi rocheuse pour atteindre la 2e plateforme et de revenir au point de départ sur la 2e tyrolienne », souligne Gerry Desmeules.

Ce nouvel attrait commande quelques ajustements mais le produit est grandement apprécié par les touristes qui s’élancent ainsi dans le vide et ont la chance de voir le site sous un angle complètement différent.

Naturellement, les visiteurs bénéficient alors d’un encadrement très stricte et sont accompagnés d’un spécialiste donne au fur et à mesure les conseils.

L’offre touristique du Parc s’est grandement améliorée ces deux dernières années et Gerry Desmeules envisage déjà avec enthousiasme la saison 2013.

La publicité et le démarchage se fera cet hiver lors des différents salons touristiques à travers le Québec et il souhaite qu’en 2013, le Parc récoltera le fruit de tout le travail entrepris pour offrir une attraction unique et différente.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES