Dimanche, 23 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 3 min 24 s

Alma hérite d'une usine d'extrusion de l'aluminium

Le 12 avril 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 12 avril 2013
Par Karine Desrosiers

Dans son nouveau Parc technologique, à proximité de l'Aéroport, Ville d'Alma accueillera d'ici 14 mois le Centre de transfert en extrusion du CEE-UQAC. Grâce à une aide de 10 275 000 M $ non remboursable de la part d'Ottawa, une aide d'un million $ sous forme de prêt de la part de Ville d'Alma et 100 000 du Centre local de développement de Lac-Saint-Jean-Est, on entre ainsi de plein pied dans les domaines de la 2e et 3e transformations, comme en rêvent depuis tant d'années les décideurs de la région.

En conférence de presse ce matin à l'hôtel de Ville d'Alma, le ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités, ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec et ministre des Affaires intergouvernementales, Denis Lebel, a confirmé officiellement que le Centre d'Entrepreneuriat et d'Essaimage de l'Université du Québec à Chicoutimi (CEE-UQAC) a obtenu une aide financière qui lui permettra d’établir un Centre de transfert en extrusion à Alma.

« Notre gouvernement garde le cap sur les emplois, la croissance économique et la prospérité durable. En témoigne son soutien constant à des organismes, comme le Centre d'Entrepreneuriat et d'Essaimage de l'Université du Québec à Chicoutimi, qui accompagnent les entreprises dans le renforcement de leur compétitivité, catalyseur de croissance économique », a souligné avec emphase le ministre Lebel.

Et de poursuivre le ministre: « L'annonce de ce matin, ça donne tout son sens aux 2e et 3e transformations de l'aluminium et ça va se faire ici. Une grosse talle de Bleuets ne peut pas avoir peur d'une grappe à quelque part », a ajouté le ministre pour illustrer que ce genre de projets peut aussi se réaliser en région, dans le secteur vital que représente notamment la Vallée de l'aluminium.

L’aide financière annoncée par le ministre Lebel s’élève à 10 275 000 $. Elle est consentie sous forme de deux contributions non remboursables en vertu du Programme de développement économique du Québec de Développement économique Canada. La première contribution est au montant de 9 900 000 $ et servira principalement à acheter de l’équipement et à construire un édifice pour implanter le Centre de transfert en extrusion. La deuxième, de 375 000 $, sera répartie sur cinq ans; elle sera utilisée pour défrayer une partie des frais de fonctionnement de l’organisation.

Le Centre de transfert en extrusion appuiera donc les entreprises du secteur de la transformation de l’aluminium qui ont besoin d’avoir accès à de l’équipement spécialisé pour fabriquer des produits d’extrusion complexes en phase de pré commercialisation.

Parc technologique

Le maire d'Alma, Marc Asselin, était très fier de cette annonce qui lui permet notamment de lancer le Parc technologique qui est au cœur de la politique de développement économique de la Ville d'Alma qui veut développer d'avantage le créneau de la PME industrielle.

Ce parc est situé entre la piste de l'aéroport et la Route du Lac Est où la ville s'est porté acquéreur d'une banque de terrains.

D'ailleurs, dès l'été 2013, une dizaine de terrains seront prêts à accueillir d'autres entreprises dans le parc technologique. L'intention du conseil municipal est de réserver ce parc pour des industries qui œuvrent dans des domaines hautement spécialisés comme la transformation de l'aluminium et l'aéronautique.

« C'est un coup de pouce exceptionnel ce que l'on annonce ce matin », s'est exclamé le maire Asselin.

L'aide financière remboursable de Ville d'Alma représente un montant total d'un million $.

Une valeur de 250 000 $ correspond à la valeur d'un terrain industriel de 30 000 mètres carrés où sera implanté le Centre de transfert en extrusion. Une autre tranche de 750 000 $ sur trois ans est accordée en provenance du Fonds de soutien au développement d'Alma. Également, le centre bénéficiera d'une exemption de taxes pour une période de cinq ans.

Prenant son chapeau de président du CLD de Lac-St-Jean-Est, André Paradis, a signifié que c'est à titre incitatif que son organisation injecte 100 000 $ dans le projet.

« Notre vision est de permettre au secteur privé d'accéder à cette expertise de pointe et de développer à moyen terme une grappe industrielle forte liée à la transformation de l'aluminium », soutient-t-il.

Le Centre de transfert en extrusion devrait entrer en opération d'ici quelque 14 mois, le temps que les équipements soient livrés.

Au cœur du projet, on retrouvera notamment une presse à extrusion d'une capacité de 3000 tonnes, capable de produire des pièces jusqu'à 10 pouces de large, par 55 pieds de long.

Cette capacité ouvre toutes grandes les possibilités pour une production pré industrielle de toute une panoplie de pièces destinées à différents domaines.

Également, l'expertise du CTE sera jumelé au projet de recherche actuellement en cours au CEE-UQAC et portant sur une nouvelle technologie de soudage par friction-malaxage de l'aluminium.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES