Actualités

Temps de lecture : 1 min 52 s

La gare d'Hébertville-Station deviendra une simple plate-forme d'embarquement

Le 06 août 2013 — Modifié à 00 h 00 min le 06 août 2013
Par Karine Desrosiers

À compter du 25 octobre prochain. La petite gare d'Hébertville-Station perdra une autre partie de son lustre. En effet, on ne pourra plus y acheter de billet et la gare deviendra alors une simple plate-forme où les voyageurs pourront monter dans le train ou en descendre au besoin.

La gare d'Hébertville-Station deviendra ainsi une autre victime de Via Rail qui a annoncé sa décision de fermer 62 autres billetteries à travers le Canada, donc celles des gares d'Hébertville-Station et de Chambord, et ce, à compter du 25 octobre prochain. C'est donc dire que pour les passagers en provenance du Lac-Saint-Jean, ils devront utiliser les services de billetterie par téléphone ou en ligne. Ils pourront se rendre à la gare de Jonquière pour faire directement l'acquisition de leur billet et ils pourront aussi payer leur passage directement dans le train. La gare de Saguenay deviendra ainsi la seule où du personnel de Via Rail sera encore en fonction dans la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Selon l'estimation fournie par Via Rail, au cours de l'année 2012, quelque 385 clients, soit 39 % des quelque 990 passagers qui ont pris le train à Hébertville-Station ont acheté leur billet sur place à la petite billetterie qui était ouverte quelques heures avant que le train n'arrive, soit le dimanche ou le jeudi.

Dans le cas de la gare de Chambord, quelque 2300 personnes ont pris le train à cette gare l'année dernière et parmi elles, ce sont 27 % qui avaient acheté leur billet sur les lieux.

Ces changements annoncés par Via Rail entraînent inévitablement l'abolition de deux postes à temps partiel aux gares d'Hébertville-Station et de Chambord.

Autant le maire d'Hébertville-Station, Réal Côté, que celui de Chambord, Gérard Savard, sont mécontents de la fermeture de la billetterie.

À Hébertville-Station, le bâtiment historique de la gare pourrait connaître une nouvelle vocation. En effet, des citoyens auraient déjà proposé de mettre en place un musée à l'intérieur de la gare afin de maintenir en place les installations.

Au-delà du 25 octobre prochain, malgré l'absence de service de billetterie, la petite gare devrait continuer à accueillir les voyageurs quelques minutes avant et après le passage du train de voyageurs.

Du côté de Via Rail, on avance comme explication que la baisse de l'achalandage pousse l'entreprise à prendre cette décision.

Dans les faits, la situation actuelle démontre que dans 82 % des gares et des arrêts sur le réseau ferroviaire de Via Rail, il n'y a plus de personnel du transporteur sur place. Et après le 25 octobre prochain, cette proportion devrait atteindre les 90 %.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, visitez régulièrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES