Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 3 s

L'Île emblématique: le public pourra y mettre sa touche !

Le 28 août 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 28 août 2014
Par Karine Desrosiers

HORLOGE VIVANTE.Le projet de l'Île emblématique et de son Horloge Vivante qui devrait prendre place au centre de la rivière Petite-Décharge, au centre-ville d'Alma, est en voie de passer de l'imaginaire à la réalité. Cette fin de semaine, dans le cadre de Place aux artistes, les créateurs Jocelyn Maltais et Alain Laroche invitent le grand public à venir découvrir une des premières œuvres qui sera introduite dans le grand projet de l'Horloge Vivante, soit la curiosité représentant ville d'Alma « Gagner sur l'épreuve ».

En plus de prendre connaissance de ce projet grandiose, le public pourra même y participer directement en collaborant à la finalisation de chacune des œuvres.

Notamment, au cours de cette première présentation publique, on va procéder à la mise en place de l'aspect végétal de l'eouvre, soit des bryophytes. Cette mousse vivante va créer une dynamique organique modifiant au gré des mois les formes et les couleurs de l'œuvre.

Dévoilé au grand public en mai dernier, le projet prend sa forme. Dans un atelier du parc industriel Nord à Alma, les deux artistes Alain Laroche et Jocelyn Maltais peaufinent les détails du projet.

Notamment, la réalisation de la première œuvre permet de mieux définir le choix des matériaux et leur assemblage. L'aluminium pour la structure de base, le béton-fibre et la fibre de verre constituent les matériaux de base qui devraient permettre de réaliser chacune des 60 œuvres représentant chacune des 60 municipalités de la région.

« Nous sommes à terminer la curiosité d'Alma et nous avons aussi à présenter le Cadran-Territoire, regroupant 10 curiosités liées à cet ancrage identitaire régional. Nous comptons faire la présentation de notre travail à la population les 30 et 31 août dans le cadre de Place aux Artistes qui se tiendra sur la rue Sacré-Cœur », explique Alain Laroche.

Une île à la forme d'une ouananiche

L'île qui prendra forme au centre de la rivière aura la forme d'une immense ouananiche de quelque 250 pieds de long et 72 pieds dans sa partie la plus large.

La passerelle traversera la structure à la base de la queue qui deviendra un belvédère.

L'autre partie regroupera dont six cadrans identitaires, d'un diamètre de 24 pieds chacun et représentant le territoire, la culture, les valeurs, la vie, l'économie et l'héritage.

Ces six cadrans regrouperont donc 60 sujets liés aux 60 municipalités qui prévalaient en 1988, année où fut introduit l'emblème animalier régional, l'ouananiche.

Six bassins floraux de 12 pieds de diamètre viendront s'intercaler entre les cadrans. Dans ces bassins seront introduites des plantes ayant comme particularité d'atteindre leur maturité soit par leur forme ou leur couleur dans un mois déterminé. Ces bassins floraux s'animeront donc sur six mois, soit de l'équinoxe du printemps à l'équinoxe d'automne et couvriront les mois d'avril, mai, juin, juillet août et septembre avec une couleur appropriée pour chacun de ces mois.

Il sera très facile de circuler à travers tous ces éléments, un peu comme un parc thématique et botanique.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES