Samedi, 13 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 52 s

La région célèbre sa passion

Le 05 août 2014 — Modifié à 00 h 00 min le 05 août 2014
Par nancy desgagne

Moins d'un mois avant le début de la saison de chasse à l'orignal, les adeptes de ce sport bien populaire au Saguenay–Lac-Saint-Jean se donnent rendez-vous à la Fête de la chasse, qui se tiendra du 22 au 24 août. Après s'être promené d'une ville à l'autre pendant ses quatre précédentes éditions, le festival s'établit au centre-ville d'Alma pour les prochaines années.

Même s'il s'agit d'un rendez-vous à ne pas manquer pour les initiés, la Fête de la chasse s'adresse autant aux curieux qu'aux connaisseurs. En effet, la cinquième édition de la Fête de la chasse propose des activités pour toute la famille.

En collaboration avec le Zoo de Falardeau, la Fête de la chasse accueillera une variété d'animaux issus de la forêt boréale: orignaux, chevreuils, cerfs de Virginie, ours, etc. Il y aura également de nombreux kiosques d'exposants. Le site offrira également des endroits pour le tir à l'arc et le tir à la carabine à air comprimé.

Divers ateliers seront donnés par des professionnels sur différents thèmes comme la cartographie et les applications mobiles pour chasseurs. Le samedi soir, le comité organisateur conseille de réserver tôt sa place pour la conférence d'un invité de marque dont l'identité sera dévoilée sous peu.

Naturalisation en direct

Réal Langlois, surnommé l'Homme panache, a brisé un record mondial avec le plus gros orignal abattu avec un arc. Cette gigantesque bête se fera naturaliser en direct devant le public par Nature 3M de Normandin.

L'Association des sauvaginiers et le Club du chien rapporteur du Saguenay–Lac-Saint-Jean promettent un spectacle impressionnant sur la rue Sacré-Coeur. Ils feront des démonstrations des habiletés des chiens dressés pour la chasse. Lors de l'édition 2012 de la Fête de la chasse, les démonstrations avaient obtenu un vif succès.

Relève

Marc Saint-Hilaire a accepté le rôle de porte-parole de l'événement en grande partie pour encourager la relève. « La chasse est souvent vue comme un sport dépassé, mais c'est faux. Il existe de la relève et beaucoup d'efforts sont consentis pour encourager cette relève. C'est un sport qui a évolué et qui est devenu très technologique », a-t-il affirmé.

Lors de la Fête de la chasse, le comité organisateur dévoilera le nom des 10 jeunes âgés de 12 à 17 ans qui remporteront une initiation à la chasse au petit gibier en compagnie de professionnels dans la Réserve faunique Ashuapmushuan.

« Pour nous, c'est important d'encourager la relève. Jusqu'à présent, il y a 75 jeunes qui ont profité de ce concours. Le portrait de la chasse a changé. Nous avons une proportion de 25 % de jeunes et de 25 % de femmes », a conclu Marcel Simard de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs du Saguenay–Lac-St-Jean.—N.D.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES