Actualités

Temps de lecture : 1 min 25 s

Arianne Phosphate présente publiquement son projet au BAPE

Le 28 janvier 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 28 janvier 2015
Par Karine Desrosiers

AUDIENCES PUBLIQUES. La minière Arianne Phosphate qui est au stade de développement du projet de mine de phosphate du Lac à Paul, au Nord de la région, s'apprête à vivre une autre étape majeure de son projet.

En effet, lors d’une soirée d’information publique qui aura lieu le 18 février prochain à Saguenay, la direction de l'entreprise présentera son projet de mine de phosphate au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) amorçant ainsi la première étape du processus pouvant mener à l’obtention de ses permis.

« L’acquisition des permis requis pour la réalisation de notre projet Lac à Paul est l’une de nos priorités. Cette soirée d’information est donc très attendue de toute l’équipe. Nous sommes fiers de notre projet et nous sommes impatients de le présenter », souligne Jean-Sébastien David, chef de l’exploitation de la Société.

En prévision des audiences à venir, la Société rend donc publique son Étude d’impact sur l’environnement ainsi que les réponses fournies au ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques.

« Depuis le début, nous demeurons engagés dans une approche efficace de communication et de diffusion de l’information en faisant preuve de transparence et nous continuons en ce sens. Le dépôt de nos documents sur notre site Internet permettra donc à la population d’avoir accès à toute l’information sur notre projet », d'ajouter Jean-Sébastien David.

L’Étude d’impact sur l’environnement et les réponses aux questions du ministère sont disponibles sur le site Internet d’Arianne au www.arianne-inc.com, via les onglets Projet minier et Étude d’impact, ainsi que sur le site du BAPE. Les annexes seront également disponibles sous peu.

Selon les prévisions de l'entreprise, le projet Lac à Paul d’Arianne Phosphate implique un investissement de 1,2 milliard $ qui créera plus de 2200 emplois directs et indirects durant la construction et près de 1000 emplois durant les 25 ans d’exploitation de la mine.

Le projet va propulser une nouvelle industrie dans la province en générant environ 1 milliard $ en revenu d’emploi et des retombées économiques de 12,6 milliards $ au Québec.—F.P.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES