Mercredi, 19 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 1 s

Les directeurs généraux mettent fin abruptement à leur rencontre

Le 23 février 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 23 février 2015
Par Karine Desrosiers

AUSTÉRITÉ. Le Forum de concertation des directeurs généraux du réseau de la santé et des services sociaux de la région du Saguenay—Lac-Saint-Jean qui se tenait au CRDI, à Alma, a pris fin de façon abrupte ce matin. En effet, quelque 80 militants ont bruyamment envahi la salle où se déroulait la rencontre.

Cette manifestation très bruyante se déroulait dans le cadre de la semaine d’actions dérangeantes appelée par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Quelque 80 militantes et militants de la CSN ont pénétré dans l'édifice pour mettre fin rapidement à la rencontre des dg.

L’activité de mobilisation avait notamment comme objectif de dénoncer, entre autres, l’adoption du projet de loi 10 sous bâillon et la destruction du réseau de la santé et des services sociaux, malgré une opposition marquée partout au Québec.

« Ce n’est pas vrai que les directeurs généraux pourront continuer de faire comme si de rien n’était pendant que les services publics sont attaqués de toute part. Ils ont clairement choisi leur camp, soit celui de la passivité et de la collaboration avec le gouvernement. De notre côté, nous avons choisi de résister et de défendre une vision de justice sociale et d’équité pour notre société. Nous nous dresserons donc contre toutes celles et tous ceux qui viseront la destruction de nos outils collectifs et la concentration de la richesse », a lancé d'un trait Engelbert Cottenoir, président du Conseil central des syndicats nationaux du Saguenay – Lac-Saint-Jean – CSN, lorsque rencontré sur place.

Avec flûtes et drapeaux à la main et à force de slogans, les militants ont rapidement occupé la salle qui devait accueillir la quinzaine de directeurs généraux, forçant ainsi l'annulation de la rencontre dans les locaux du CRDI à Alma.

Les militants provenaient de plusieurs syndicats de la région du réseau de la santé et des services sociaux et de l’éducation et se sont rendus très tôt à Alma en autobus, en partance des différents secteurs de la région.

« Notre action d’aujourd’hui vise à décrier l’appui tacite des différents DG du réseau de la santé et des services sociaux à la réforme Barrette. Ils ont démontré leur incapacité à travailler dans l’intérêt supérieur des citoyennes et citoyens et de la région. Avec l’adoption du projet de loi 10, ils sont maintenant tout à fait illégitimes et doivent répondre de leurs actes », a pour sa part signifié Gaston Langevin, vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

La Coalition opposée à la privatisation et à la tarification des services publics a lancé un appel pour une semaine d’actions dérangeantes contre l’austérité. Se tenant du 22 au 27 février, elle mettra à contribution les membres de la Coalition qui sont des organismes communautaires, des associations étudiantes et des syndicats.

Elle marquera un changement de ton dans l’actuelle lutte contre les mesures d’austérité partout au Québec.—F.P.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES