Dimanche, 03 mars 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 16 s

Alexandre Cloutier dénonce vertement les coupures du budget

Le 03 février 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 03 février 2015
Par Karine Desrosiers

Alexandre Cloutier dénonce vertement les coupures du budget

APPAUVRISSEMENT. Le député de Lac-Saint-Jean, Alexandre Cloutier s'en prend vertement au gouvernement Libéral qui vient d'opérer une autre cou0ure qui risque de faire mal. En effet, le budget réservé pour les municipalités dévitalisées aurait été amputé, ce qui touche directement huit municipalités dans notre région, dont celle de Lamarche.

Lors d'un point de presse improvisé à son bureau, Alexandre Cloutier a tenu a réagir immédiatement à ces nouvelles menaces qui planent sur les municipalités du Québec

« Je suis un peu sous le choc, ce matin. On a vu que le Conseil du patronat a dû se rétracter, voir même s'excuser pour s'en être pris aux villages dévalorisés du Québec, mais on ne pensait jamais que le gouvernement du Québec allait reprendre cette idée en coupant le seul fonds entièrement dédié aux villages pauvres du Québec », a lancé avec exaspération Alexandre Cloutier.

Ainsi, ce sont 152 villages sur l'ensemble du territoire Québécois qui sont ainsi menacés par cette coupure de budget.

Essentiellement, ce fonds servait à financer de petits projets comme construire des petites infrastructures ou aider à garder des postes d'essence ouverts ou encore le petit restaurant du coin.

« C'était de petites subventions pour assurer que les Québécois puissent vivre sur l'ensemble du territoire et qu'il y ait des municipalités, celles qui ont plus de difficultés à réussir, à rattraper les autres municipalités pour qu'il y ait un équilibre sur l'ensemble du territoire » ajoute Alexandre Cloutier.

Ce dernier constate que cette annonce s'ajoute à une liste déjà longue.

« Ce gouvernement s'en est pris à la concertation dans les régions en abolissant le seul endroit où les élus et la société civile pouvaient se réunir (les CRÉ), on s'en est pris à la gestion de proximité pour les soins de santé, on s'en est pris à l'aide à l'entrepreunariat et aux petits entrepreneurs qui souhaitent se partir en affaires en abolissant carrément l'aide aux entrepreneurs par les CLD, on s'en est pris aux jeunes avec les Carrefours jeunesse emploi… je n'en reviens pas que le premier ministre du Québec, un premier ministre qui doit qu'il vient des régions, soit aussi insensible à tout ce qui se passe sur le territoire actuellement. Je pense que le premier ministre n'a pas réalisé que le programme qu'il vient de couper, ce sont six municipalités dans son comté et c'est l'endroit au Saguenay—Lac-Saint-Jean où il y a le plus de municipalités dévitalisées qui vont être directement touchées », analyse Alexandre Cloutier.

Le député dénonce également la cacophonie dans laquelle se trouve ce gouvernement alors que l'on se renvoie la balle à savoir qui a coupé quoi au juste.

Dans notre région, les municipalités directement concernées sont Lamarche, Lac-Bouchette, Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, Saint-François-de-Sales, Petit-Saguenay, Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Edmond-des-Plaines ainsi que Saint-Stanislas.

« Attention, ce sont des programmes qui ont fait leur preuve et qui ont permis à des municipalités de passer du stade de dévitalisée à des municipalités qui reprenaient un peu de souffle. Mais là. Le vrai enjeu, ça ne fait que s'ajouter à une longue liste d'attaques directes au régions et c'est ce bout là que je ne m'explique pas… Ce que je vis là, je ne l'ai jamais vécu et je n'ai jamais vu un milieu aussi déstabilisé sur tous les fronts », de conclure Alexandre Cloutier.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES