Actualités

Temps de lecture : 48s

Roberval, Saint-Félicien et Dolbeau-Mistassini en mauvaise posture

Le 13 juillet 2015 — Modifié à 00 h 00 min le 13 juillet 2015
Par Karine Desrosiers

MUNICIPAL. Trois municipalités de la région se retrouvent dans le classement des municipalités de 10 000 habitants et plus les plus pauvres. Dolbeau-Mistassini, Roberval et Saint-Félicien figurent au classement.

La classification résulte du montant versé dans le cadre du programme de péréquation municipale par rapport au nombre d'habitants. Le programme de péréquation a été mis en place afin d'atténuer des pertes de revenus aux municipalités en lien à la taxation municipale. Le gouvernement évite que les Villes imposent un taux de taxe trop élevé.

Les chiffres obtenus par le Journal de Québec classent la ville de Dolbeau-Mistassini au 3e rang. Roberval arrive en 5e et Saint-Félicien en 8e.

Le programme de péréquation municipale verse 736 200 $ à la ville de Dolbeau-Mistassini, soit 51,14 $ par habitant. Roberval quant à elle se voit verser 456 500 $, soit 45,08 $ par habitant. Saint-Félicien reçoit 266 600 $, pour une moyenne de 25,79 $ par habitant.

Dans ce classement, la ville de La Tuque figure en tête avec une subvention totalisant 1 415 800 $ et une moyenne de 128,02 $ par habitant.

À LIRE ÉGALEMENT

La Tuque en tête du palmarès

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES