Dimanche, 14 juillet 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 29 s

Ville d'Alma demande à la Sûreté du Québec d'intercéder

Le 16 février 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 16 février 2016
Par Karine Desrosiers

SÉCURITÉ. L'intersection du boulevard Auger et de l'Avenue du Pont Sud demeure la plus achalandée sur le territoire de Ville d'Alma, et de ce fait, la plus dangereuse. La municipalité demande donc à la Sûreté du Québec, poste de la MRC Lac-Saint-Jean, d'intercéder auprès du ministère des Transports afin qu'on y installe un radar-photo.

« C'est efficace ailleurs, je ne vois pas pourquoi ça ne le serait pas chez-nous. Ce n'est pas un photo-radar pour détecter les excès de vitesse, mais bien pour sécuriser le feu rouge et détecter ceux qui le brûlent », souligne le maire Marc Asselin.

Cette question n'est pas nouvelle. En effet, en novembre 2010, toujours sous la gouverne du maire Marc Asselin, le conseil avait adopté une résolution similaire auprès du ministère des Transports qui avait cependant répondu par la négative en invoquant qu'il n'était pas pour le moment dans les intentions du ministère d’installer cet équipement en dehors des grands centres urbains.

Cette fois-ci, le conseil revient à la charge, mais en passant par le biais de ceux qui appliquent la réglementation, soit la Sûreté du Québec.

Cette nouvelle résolution se lit comme suit: « de demander à la Sûreté du Québec, poste de la MRC Lac-Saint-Jean-Est, d’intercéder auprès du ministère des Transports pour que ce dernier installe un radar photo à l’intersection de l’avenue du Pont Sud et du boulevard Auger afin d’assurer la sécurité des piétons et automobilistes en faisant respecter le feu rouge. »

Sécurité

Ville d'Alma reprend sensiblement la même argumentation, soit le fait que le ministre des Transports est responsable de la gestion de la route 169 traversant la Ville d’Alma (avenue du Pont); que l’intersection de l’avenue du Pont Sud et du boulevard Auger est la plus achalandée de la Ville et, qu’au surplus, elle est située dans une côte; que la sécurité des automobilistes qui empruntent cette intersection est problématique; que le ministère des Transports a confirmé que les essais pilotes de l’installation de radars photo à plusieurs endroits cibles du Québec se sont avérés très positifs au point de recommander au gouvernement d’autoriser leur installation sur l’ensemble du territoire québécois lorsque requis.—F.P.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES