Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 54s

Les négociations sont "très difficiles" dans l'hôtellerie, dit la CSN

Le 22 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 22 août 2016
Par

MONTRÉAL — Les négociations en vue du renouvellement des conventions collectives ont maintenant débuté dans une vingtaine d’hôtels au Québec et elles sont plutôt difficiles, aux dires de la Fédération du commerce de la CSN, qui représente ces syndiqués.

Si les syndicats fondent leurs revendications sur le fait que la saison touristique a été particulièrement bonne, l’Association des hôtels du grand Montréal, de son côté, a souligné en entrevue lundi que cela pourrait bien n’être que conjoncturel et qu’il faut demeurer prudent.

Comme elle le fait depuis plusieurs années, la CSN fait une négociation regroupée pour présenter les mêmes revendications dans plusieurs hôtels dont la convention collective arrive à échéance en 2016. Cette année, la négociation regroupée touche 25 hôtels à Montréal, Québec, Sherbrooke, Magog, Laval, Pointe?Claire et Dorval.

Les syndicats ont présenté leurs revendications, qui portent sur l’indemnité pour les vacances, les compensations à verser en cas de perte d’emploi, ainsi que des augmentations de salaire de 4, 4, 4 puis 5 pour cent pour la quatrième année du contrat de travail.

Les syndiqués ont déjà recours à des moyens de pression, comme le port de macarons, de foulards et t?shirts. Il n’est pas encore question de recours à la grève, mais rien n’est exclu, a indiqué en entrevue lundi Michel Valiquette, trésorier de la Fédération du commerce?CSN.

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES