Dimanche, 16 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 2 min 16 s

De nombreux proches et collègues rendent un dernier hommage à Sylvie Roy

Le 08 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 08 août 2016
Par

TROIS?RIVIÈRES, Qc — Encore secoués par le décès soudain de Sylvie Roy, ses proches, amis et membres de la classe politique se réunissent, lundi, en la Cathédrale de l’Assomption de Trois?Rivières — ville où a grandi la députée — pour saluer une dernière fois sa mémoire.

Après un mois d’hospitalisation à l’Hôpital Enfant?Jésus de Québec, la députée indépendante de la circonscription d’Arthabaska a succombé à une hépatite aiguë, le 31 juillet, à l’âge de 51 ans, laissant notamment dans le deuil ses deux enfants, Michel et Estelle.

Plusieurs de ses ex?collègues et rivaux à l’Assemblée nationale se sont déplacés au salon funéraire, avant les funérailles, qui doivent débuter vers 16 heures.

Visiblement encore ébranlé, le député caquiste François Bonnardel, dont la collaboration avec Mme Roy remontait au temps de l’Action démocratique du Québec, s’est souvenu d’une femme authentique et vraie, près de ses électeurs.

Même si Mme Roy avait quitté la Coalition avenir Québec (CAQ) en claquant la porte pour siéger comme indépendante, le chef François Legault a tenu à se rappeler des «bons souvenirs».

Qualifiant de tragique le décès de Mme Roy, celui?ci s’est surtout dit peiné pour les deux enfants de la députée qui ont perdu une mère.

De nombreux autres politiciens, du premier ministre Philippe Couillard en passant par des candidats à la direction du Parti québécois ainsi que les trois députés de Québec solidaire — Françoise David, Amir Khadir et Manon Massée — seront présents aux funérailles.

Une heure avant la cérémonie, quelques dizaines de citoyens étaient déjà présents dans le parc devant la cathédrale afin de rendre hommage à Mme Roy.

Au cours des funérailles, l’ancien chef de l’Action démocratique du Québec, Mario Dumont, aujourd’hui animateur à TVA, devrait prendre la parole lors de la cérémonie privée, à laquelle ne peuvent assister les représentants des médias.

Dimanche, de nombreuses personnes s’étaient déjà déplacées dans un salon funéraire de Trois?Rivières afin de rendre un dernier hommage à Mme Roy.

Élue à trois reprises dans Lotbinière, puis deux fois dans Arthabaska, en raison du redécoupage de la carte électorale, Sylvie Roy a été députée de 2003 jusqu’à son décès, d’abord sous la bannière adéquiste jusqu’à 2011, puis caquiste, jusqu’en août 2015 alors qu’elle choisissait de siéger comme députée indépendante.

? ? ? ?

Dates importantes de la carrière de Sylvie Roy depuis sa naissance:

? Née le 4 novembre 1964 à La Tuque.

? Diplômée en droit de l’Université Laval en 1987, elle devient membre du Barreau du Québec l’année suivante et pratique dans le secteur privé jusqu’en 2003.

? Elle est élue conseillère municipale à Sainte?Sophie?de?Lévrard en 1999, puis mairesse par intérim, puis finalement mairesse, poste qu’elle occupera jusqu’en 2003.

? En 2003, Mme Roy se fait élire sous la bannière de l’Action démocratique du Québec dans la circonscription de Lotbinière.

? Elle est réélue en 2007, en 2008, en 2012, puis en 2014 sous la bannière de la Coalition avenir Québec.

? Entre le 4 avril 2007 et le 5 novembre 2008, Mme Roy occupe la fonction de leader parlementaire adjointe de l’opposition officielle, avant d’être chef du deuxième groupe d’opposition du 21 avril au 29 octobre 2009.

? Après avoir claqué la porte de la Coalition avenir Québec, Mme Roy siège comme indépendante à partir du 26 août 2015.

Julien Arsenault, La Presse Canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES