Vendredi, 14 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 0 s

Les bonis à IQ sont indécents, selon la CAQ qui demande un ménage

Le 01 septembre 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 01 septembre 2016
Par

La Coalition avenir Québec (CAQ) juge «indécente» et «scandaleuse» l'attribution de plus de 3 millions $ en bonis annuels à Investissement Québec (IQ), alors que la société d'État obtient des rendements décevants.

La Presse rapportait dans son édition de jeudi que les bonis annuels restent à peu près les mêmes depuis 2011, en dépit du fait que le résultat net de ce bras financier du gouvernement est en baisse du tiers, de 96 millions $ en 2014-2015 à 67 millions $ en 2015-2016.

Néanmoins, les 10 vice-présidents d'IQ ont partagé entre eux 663 000 $ en bonis, soit une moyenne de 66 275 $ par personne. De son côté, le personnel a aussi eu droit à des bonis, mais plus modestes. Pas moins de 85 pour cent des effectifs totaux de 500 personnes ont touché un boni.

La CAQ demande un grand ménage à IQ et exige que des têtes roulent dans la haute direction. Selon le leader parlementaire caquiste, François Bonnardel, il faut un changement de culture à la société d'État.

Dans une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne jeudi, M. Bonnardel a exigé que les dirigeants d'IQ rendent des comptes. Aucun actionnaire dans une société publique n'aurait toléré que sa direction s'autorise de tels avantages avec de si mauvais rendements, a-t-il illustré.

Il soutient que le gouvernement Couillard est complice dans cette mauvaise gestion à Investissement Québec.

Patrice Bergeron, La Presse canadienne

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES