Vendredi, 21 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 18 s

La tradition des surplus financiers annuels se poursuit

Le 04 mai 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 04 mai 2017
Par Karine Desrosiers

FINANCES. Financièrement, la Ville de Métabetchouan—Lac-à-la-Croix sait bien faire les choses. Le maire Lawrence Potvin vient de confirmer avec fierté que la tradition des surplus financiers annuels se poursuit.

Lors de la séance publique du conseil municipal du 1er mai dernier, les états financiers au 31 décembre 2016 ont été déposés.

« Ces surplus sont, avant consolidation, de l’ordre de 311 694 $ », souligne Lawrence Potvin.

Au 31 décembre 2016, le surplus accumulé non affecté était de 681 748 $ et le surplus accumulé affecté était de 793 876, dont 686 036 $ provenant de la vente des terrains résidentiels. Le surplus total totalise donc 1 475 624 $.

Endettement

L’endettement net de la Ville se chiffre à 6 812 288 $. En ajoutant celui des organismes contrôlés, tels la Société des Loisirs de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, la Régie intermunicipale du parc industriel secteur Sud et la Régie intermunicipale de sécurité incendie - secteur Sud d’un montant de 317 732 $, l’endettement net à long terme passe à 7 130 020 $. À ce montant, il faut ajouter l’endettement de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est de 992 516 $ pour un grand total de 8 122 536 $.

Le remboursement de la dette à long terme en 2016 a été de 668 665 $ et les revenus ont été de 6 524 657 $, soit 10 % du budget total.

Lawrence Potvin rappelle également certains faits:

— Le fonds de roulement est de 440 000 $ et la partie non engagée de celui-ci est de 132 965 $;

— Les revenus reportés du fonds carrières et sablières sont de 151 247 $;

— Le solde provenant d’autres fonds est de 51 720 $.

Les sommes disponibles en 2017 pour des activités de fonctionnement ou d’investissement sont de 1 811 556 $, lesquelles comprennent le surplus accumulé.

« Ces résultats démontrent la bonne santé financière de la Ville de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix et le bien-fondé des pratiques de saine gestion qu’elle a adoptées au bénéfice de ses citoyennes et citoyens » de conclure Lawrence Potvin.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES