Actualités

Temps de lecture : 2 min 27 s

Le Jardin Scullion s'ouvre sur le marché international

Le 21 juin 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 21 juin 2017
Par Karine Desrosiers

NOUVEAUTÉS. La direction du Jardin Scullion franchit une autre étape majeure, un tournant vers l'accueil d'une clientèle internationale. Avec un investissement de 1,4 Million $, on a réinventé le principe des visites de jardins. On a procédé à la mise en place d'un jardin de conifères unique au monde, un sentier de quelque 4,2 kilomètres accessible avec des petites voiturettes électriques, le tout débouchant sur un immense pont à arches, comme on en retrouve en Europe, une création en partenariat avec Béton Préfabriqué du Lac.

Le Jardin Scullion fête cette année ses 30 ans de fondation et le créateur de cet environnement, Brian Scullion, voulait célébrer l'événement en arrivant avec un grand projet qu'il avait en tête depuis quelques années déjà.

« Si j'avais juste deux mots à dire aujourd'hui, ce seraient les mots suivants: bienvenue et merci. Bienvenue car je suis extrêmement fier de vous présenter ce projet-là aujourd'hui et merci, car seul, on n'arrive pas à faire ces choses-là. Ce projet a été colossal comme travail », a lancé au départ Brian Scullion.

De cet investissement, 50 % est assuré directement par la Fondation Scullion à même les revenus de l'organisation, l'autre 50 % provenant de partenaires du milieu dont 150 000 $ du ministère des Sciences et de la technologie et 155 000 $ de l'Entente de partenariat régional, sous la gouverne de Tourisme Saguenay—Lac-Saint-Jean.

Ces ajouts uniques devraient générer une forte hausse d'achalandage. On espère en effet passer de quelque 8000 visiteurs annuellement à un chiffre oscillant entre 12 000 et 15 000 visiteurs.

Notamment, la prospection auprès de la clientèle internationale est déjà amorcée et devrait porter fruit dès la fin de l'été avec l'arrivée de visiteurs Européens.

Le site jouit d'ailleurs d'une signalisation en trois langues, soit français, anglais et espagnol, afin de satisfaire tout le monde.

Particularités

Les partenaires au projet de même que les dignitaires ont été les premiers à emprunter la flotte de 15 voiturettes électriques qui permettent de se déplacer sur les quelque 4,2 kilomètres de sentier à sens unique aménagé sur le site.

Le trajet traverse notamment une tourbière de 800 mètres sur un sentier de bois flottant, au-dessus du sol.

Sur ce même sentier, on retrouve le jardin de conifères présentant plus de 150 espèces. Il a fallu quelque 5 ans et des essais sur 550 espèces pour en venir à cette sélection d'arbres rustiques pour notre climat.

Un pont unique

Le clou de cette tournée demeure toutefois le pont à voutes de quelque 130 pieds de long et dont le poids dépasse les 520 tonnes.

«Quand j'ai vu le pont à voutes, en Angleterre, je me suis dit, j'en veux un. Comment ou fait pour faire ça ? Oui, c'est possible avec Béton Préfabriqué du Lac. André et Robert Bouchard, je suis allé les voir pour leur présenter ce projet-là. Ça l'a été une des belles journées de ma vie. Le moment était magique. Quand ils ont vu la photo du pont, ils se sont mis à dessiner comme des enfants. Ils ont pris une feuille blanche en disant, ça, il faudra faire ça comme ça, etc. La structure, les arches vont aller là. On a une poutre de 130 pieds à Drumondville, on pourrait la réutiliser », raconte Brian Scullion.

En quelques jours, le projet a pris forme et tard l'automne dernier, on a mis en place les imposantes structures au-dessus du ruisseau Hart qui passe sur les terres du Jardin Scullion.

C'est d'ailleurs le fondateur de BPDL, André Bouchard lui-même, qui a été invité à couper le ruban pour l'inauguration de cette nouvelle attraction.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES