Actualités

Temps de lecture : 2 min 8 s

Les sept déficients visuels adorent leur tour du lac à vélo

Le 23 août 2017 — Modifié à 00 h 00 min le 23 août 2017
Par Karine Desrosiers

EXPÉRIENCE. Leurs guides donnent les instructions et décrivent le paysage au fur et à mesure de la balade, mais avec les autres sens, les sept personnes atteintes d'une déficience visuelle qui font présentement le tour du lac à vélo, apprécient chaque seconde de leur expérience.

Arrivés dimanche dans la région, ces sept membres de l’Association des Sports pour Aveugles de Montréal (ASAM) ont choisi de faire le tour du Lac Saint-Jean sur une période de quatre jours afin de découvrir ce coin de pays.

Ils sont faciles à reconnaître car ils sont 14 cyclistes qui enfourchent leurs vélos tandem pour pédaler sur la Véloroute des Bleuets.

Les sept « personnes vivants avec une déficience visuelle » portent des dossards verts fluos de l’ASAM

Chacun est accompagné d’un «guide » cycliste qui devient leurs yeux pour cette expérience.

Formation spéciale

« Pour que ce genre de promenade se déroule bien, il faut une très bonne communication entre le guide et son accompagnateur non voyant. À chaque élément, le guide communique les instructions: ok, on décolle, on va changer de vitesse pour monter une côte, on va en descendre une, on arrête à une intersection, on tourne à gauche ou à droite, tu peux descendre du vélo de tel côté, etc », explique Jocelyne Richard, présidente de l'ASAM.

En plus, il doit être un bon communicateur pour bien décrire le paysage qui se présente devant eux afin de faire vivre en image à son passager l'environnement dans lequel il ou elle se trouve. La personne perçoit également toutes les choses autour d'elle avec ses autres sens, dont les odeurs, les bruits, la température, etc…

« C'est pour nous une tournée fantastique où vélo et visites se conjuguent pour une expérience inoubliable.  Nous explorerons, par l’ouïe, l’odorat, le toucher et les descriptions de nos guides des lieux d’une beauté inouïe. Nous goûtons de près l’accueil proverbial des gens du Lac Saint-Jean puisque deux des guides bénévoles sont de la région d'Alma, Brigitte Dauphin et Louise Tremblay », d'ajouter Jocelyne Richard.

Lundi, ils ont fait le trajet Roberval/Alma, incluant une visite à Val-Jalbert, soit un petit périple de 63 kilomètres.

Mardi, après une soirée de repos à l'hôtel, ils repartaient pour la plus grande étape du voyage, soit quelques 100 kilomètres qui les a conduit à Dolbeau. Notamment, quelques minutes après leur départ, ils ont vécu la traversée de la rivière Grande-Décharge sur le bateau-passeur Le Maligneau.

Ce mercredi, après quelque 57 km de vélo vers Saint-Félicien, ils se rendront au Zoo Sauvage pour une visite de quelque trois heures.

Finalement, la journée de jeudi sera la moins éreintante avec seulement 36 kilomètres vers Roberval. Au passage, ils visiteront le Musée du Fromage à Saint-Prime pour ensuite longer le lac St-Jean, via Mashteuiatsh, jusqu’à Roberval.

Rappelons que la mission de l’ASAM est de regrouper les personnes ayant un handicap visuel afin de promouvoir auprès d'elles et, surtout, développer chez elles, la bonne forme physique ainsi que la pratique régulière d'activités sportives et du sport amateur, tant de façon individuelle qu'en équipe, dans un but de compétition ou de simple participation.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES