Dimanche, 23 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 11 s

Rio Tinto essaie de maintenir le lac en-dessous de la barre des 15,5 pieds

Le 15 octobre 2018 — Modifié à 11 h 10 min le 15 octobre 2018
Par Karine Desrosiers

Rio Tinto Énergie électrique a amorcé depuis quelques jours d’importants déversements sur les rivières Grande et Petite Décharge afin de limiter la hausse du lac Saint-Jean suite à une semaine extrêmement pluvieuse. L’objectif est de ne pas dépasser la barre des 15,5 pieds, tel que prévu dans le décret gouvernemental.

En ce lundi 15 octobre, le lac affiche une élévation de 15,15 pieds et la compagnie a procédé à l’ouverture de plusieurs déversoirs afin d’évacuer le plus d’eau possible.

Ainsi, sur la rivière Péribonka, elle évacue quelque 762 m3/s.

Sur la rivière Petite-Décharge, ce sont 508 m3/s qui sont évacués alors que sur la Grande-Décharge, on parle de 359 m3/s.

Si on y ajoute les quelque 1449 m3/s évacués directement par la centrale Isle-Maligne qui turbine à plein régime, ce sont en tout et partout 2316 m3/s qui sortent du lac Saint-Jean en direction des barrages de Chute-à-Caron et Shipshaw qui évacuent une quantité toute aussi importante d’eau vers la rivière Saguenay.

Selon les prévisions des hydrologues de Rio Tinto, le lac pourrait atteindre une élévation de quelque 15,25 pieds au milieu de la semaine.

Les précipitations de la dernière semaine étaient principalement concentrées à l’Ouest du bassin aval alors que de 30 à 70 mm de pluie sont tombés lors des trois derniers jours dans les différents secteurs. Ces précipitations sont venues gonfler le cours des rivières et le ruissellement demeurera à la hausse toute la semaine.

Le ruissellement de ce secteur dégage des apports naturels de 2170 m3/s contre 528 m3/s en amont, pour un total de 2811 m3/s.

Ces fortes précipitations interviennent au moment où le lac Saint-Jean est rempli à 85.2 % de sa capacité et que dans le secteur en amont (Chute-des-Passes et lac Manouane), les réservoirs sont pleins à 95.8 % de leur capacité.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES