Actualités

Temps de lecture : 1 min 23 s

Appels #911: Ville d’Alma ajoute la MRC du Fjord-du-Saguenay

Le 16 novembre 2018 — Modifié à 14 h 18 min le 16 novembre 2018
Par Karine Desrosiers

Appels #911: Ville d’Alma ajoute la MRC du Fjord-du-Saguenay

Le centre d’appels d’urgence 9-1-1 de la Ville d’Alma ajoute une corde à son arc. En effet, il agit désormais en tant que centre d’urgence 9-1-1 et centre secondaire d’appels d’urgence incendie pour le territoire de la MRC du Fjord-du-Saguenay.

Le centre d’appels d’urgence 9-1-1 de la Ville d’Alma jouit déjà d’une solide réputation. Rappelons qu’il fut en effet le premier centre au Québec à recevoir la certification du ministère de la Sécurité publique en 2012. Le centre d’appel compte cinq employés permanents et dix employés à temps partiel.

Le maire de la Ville d’Alma, Marc Asselin; le préfet de la MRC du Fjord-du Saguenay, Gérald Savard; la présidente du comité de prévention des incendies de la Ville d’Alma, Audrée Villeneuve et le directeur du Service de prévention des incendies de la Ville d’Alma, Bernard Dallaire, ont conjointement confirmé la nouvelle.

« Avec cette entente, nous nous assurons que notre priorité, offrir un service de qualité aux citoyens afin d’assurer leur sécurité, soit maintenue. De plus, en faisant affaire avec le centre d’appel d’urgence 911 d’Alma nous améliorons l’attribution des ressources lors des appels ce qui pourrait potentiellement réduire nos coûts d’opération et de gestion », souligne dans un premier temps le préfet Gérald Savard.

Contrat annuel

Ce contrat de service, d’une somme totale de 105 000 $ par année, est d’une durée de trois ans, avec possibilité de le reconduire pour deux années supplémentaires.

« Les treize municipalités et les trois territoires non organisés de la MRC du Fjord-du-Saguenay viennent s’ajouter au territoire déjà desservi par le centre d’appels d’urgence 9-1-1 de la Ville d’Alma, soit les municipalités du Lac-Saint-Jean, la communauté de Mashteuiatsh, les municipalités de Chibougamau et Chapais ainsi qu’une partie du territoire de la Baie-James. Nous sommes heureux de voir que notre centre d’appels d’urgence, grâce aux compétences de son équipe, continue de se développer et d’attirer de nouvelles municipalités », ajoute le maire Marc Asselin

Quant à Audrey Villeneuve, elle considère que les phases d’intégration et d’implantation sont maintenant terminées et tout s’est bien déroulé.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES