Dimanche, 23 juin 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 48 s

Un centième anniversaire pour Laurent Boily

Janick Émond
Le 13 novembre 2020 — Modifié à 12 h 39 min le 13 novembre 2020
Par Janick Émond - Journaliste

Résident depuis avril dernier au CHSLD Isidore-Gauthier d’Alma, Laurent Boily a fêté son 100e anniversaire le 7 novembre dernier. Un bel accomplissement qu’il est bien heureux d’atteindre.

« Je lui ai demandé ce que ça lui fait d’avoir 100 ans. Il m’a regardé avec un sourire et il m’a dit, c’est un beau chiffre », mentionne sa fille, Francine Boily, qui a passé la journée avec lui.

« Il ajoute toujours qu’il n’aurait jamais cru se rendre jusque-là. Il dit depuis des années qu’il est rendu aussi vieux parce qu’il a arrêté de fumer. Il dit ça parce que dans sa famille, il a plusieurs frères et sœurs qui sont décédés du cancer des poumons. Lui, lorsqu’une de ses sœurs qu’il affectionnait particulièrement est décédée du cancer des poumons, il a définitivement décidé d’arrêter la cigarette. »

À 100 ans, Laurent Boily est encore en bonne santé pour son âge. Sa fille explique qu’il a évidemment quelques problèmes cognitifs, comme sa mémoire, mais qu’il a encore une très grande lucidité.

« Il reconnait encore tout le monde. Il est également au courant de l’actualité, il se tient encore très informé. »

Une journée particulière

En raison de la COVID-19 qui frappe durement le CHSLD Isidore-Gauthier, seule sa fille Francine a pu passer la journée de son anniversaire avec lui.

« Je ne pense pas qu’il a trouvé ça difficile, il comprend la situation. Mais c’est bien certain qu’il aurait apprécié avoir une fête avec plus de gens qu’il aime. L’important pour lui, c’est d’avoir souligné cette marque. »

Ses proches n’ont toutefois pas manqué de souligner son anniversaire.

« Il a reçu de nombreuses cartes de ses proches, il a eu plusieurs appels téléphoniques également. Ça lui a vraiment fait plaisir. »

Par ailleurs, Laurent Boily est l’un des rares résidents du CHSLD Isidore-Gauthier à ne pas avoir contracté la COVID-19.

Natif de Métabetchouan

Laurent Boily est né à Métabetchouan en 1920. Il est le cadet de 16 enfants.

Il a travaillé à la papetière (anciennement Price) durant 35 ans et a possédé avec sa femme le dépanneur au bas de l’ile Sainte-Anne à Alma pendant une vingtaine d’années.

À sa retraite, Laurent Boily a construit une maison sur l’emplacement de leur chalet à Villebois et il a passé avec son épouse les 25 plus belles années de leur vie, selon lui.

Il a été un passionné de nature, pratiquant le jardinage, le ski de fond, la pêche et la chasse. Il a d’ailleurs gagné un prix pour le plus grand panache de caribou lors d’un voyage de chasse à Schefferville.

 

@BV:Laurent Boily a souligné, avec sa fille Francine, son 100e anniversaire le 7 novembre dernier.<@CP> (Photo courtoisie)<@$p>

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES