Dimanche, 21 avril 2024

Actualités

Temps de lecture : 1 min 50 s

Le hasard permet la continuité des Gouttières Bertrand Ouellet

Yohann Harvey Simard
Le 31 mars 2021 — Modifié à 18 h 34 min le 31 mars 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Les étoiles se sont alignées pour que Jocelyn Lindsay trouve une relève pour son entreprise, Gouttières Bertrand Ouellet d’Alma. C’est par un heureux hasard que Dany Maltais et Roxanne Lemieux sont devenus les nouveaux propriétaires.

Jocelyn Lindsay avait donné les reines de l’entreprise à sa fille 5 ans auparavant. Cependant, elle a réalisé que ce n’était pas fait pour elle. Si bien que l’homme devait maintenant se trouver une relève, ce qui n’était pas simple.

Son conseiller financier l’a alors mis en relation avec le couple de l’Ascension, qui voulait se lancer en affaires depuis un moment déjà.

Aussitôt, une confiance s’est installée entre le propriétaire et les entrepreneurs en devenir. Jocelyn Lindsay avait trouvé les perles rares pour reprendre l’entreprise qu’il chérissait depuis le moment où il l’a rachetée à son oncle, il y a 38 ans.

Tout est dans l’équipe

Dany Maltais et Roxanne Lemieux ne souhaitaient pas seulement acheter le nom de l’entreprise, mais surtout conserver l’expertise de ses employés.

« On garde la même équipe. Ils ont plus de 35 ans d’expérience. C’est aussi eux qui font la réussite de l’entreprise. Si un gars fait sa job depuis 35 ans et qu’il la fait encore, c’est parce qu’il est bon », souligne Dany Maltais.

« Le nerf de la guerre »

Si l’entreprise était florissante au moment de son rachat, le couple a bien l’intention de l’amener encore plus loin. Des projets d’expansion sont déjà sur la table.

« Le nerf de la guerre ça va être de trouver les personnes qualifiées et de les conserver.

La demande est là, le téléphone n’arrête pas de sonner. Il y a de la place pour une deuxième équipe. »

De deux employés, l’entreprise souhaite passer à quatre. Mais Jocelyn Lindsay est bien placé pour le savoir, ce n’est pas évident de trouver de la main-d’œuvre actuellement.

« Les jeunes, ça ne reste pas, puis ce n’est pas toujours efficace. Bien souvent, ça ne veut même pas rentrer le vendredi », témoigne-t-il.

Il en faudra plus pour décourager le couple, qui travaille déjà à l’élaboration d’une nouvelle machine visant à faciliter l’entretien des gouttières.

Reconnaissants

Peu de temps après avoir entamé ses démarches, le couple a rapidement compris que l’achat d’une entreprise n’était pas une mince affaire. D’ailleurs, Dany Maltais et Roxanne Lemieux se disent très reconnaissants de l’aide qu’ils ont reçue de la CIDAL.

« J’encourage tous les futurs entrepreneurs à aller frapper à leur porte. Parfois tu pars de zéro, t’as juste une idée. Mais eux ils sont capables de mener le projet à bien avec toute l’expérience qu’ils ont », affirme Roxanne Lemieux.

 

Dominic Maltais, le fils de Dany Maltais et Roxanne Lemieux, a très hâte de pouvoir mettre la main à la pâte dans la nouvelle entreprise de ses parents.

 

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES