Actualités

Temps de lecture : 1 min 54 s

Desbiens équilibre son budget 2024 sans alourdir le fardeau des contribuables

Yohann Harvey Simard
Le 09 février 2024 — Modifié à 15 h 04 min le 09 février 2024
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

Desbiens équilibre son budget 2024 sans alourdir le fardeau des contribuables

Malgré l’important déficit accumulé, la Ville de Desbiens est parvenue à équilibrer son budget 2024 sans alourdir le fardeau des contribuables.

Ainsi, le taux de taxe résidentiel demeurera le même qu’en 2023, soit de 1,25 $ par tranche de 100 $ d’évaluation.

« Étant donné que les citoyens sont déjà très taxés, le budget a essentiellement été fait dans l’esprit de maintenir le taux de taxe foncière de base comme il était, c’est-à-dire à 1,25 $ », indique la mairesse de Desbiens, Ginette Sirois.

À la taxe de base de Desbiens s’ajoute une taxe spéciale visant à rembourser la dette liée à la construction du dôme de la patinoire extérieure, ce qui fait grimper le taux de taxation moyen à environ 1,32 $.

Les taux de taxation sont également restés inchangés pour les immeubles non résidentiels à 1,75 $ ainsi que pour les immeubles industriels à 1,90 $.

D’autres sources de revenus

Desbiens a dû trouver d’autres sources de revenus pour équilibrer son budget.

Dans un premier temps, des démarches seront entreprises afin de récupérer les taxes impayées, qui totalisent quelque 200 000 $.

« C’est gênant. J’ai l’impression qu’à part une lettre pour dire que les citoyens avaient un montant de taxe impayé, il n’y avait aucune autre forme de suivi de faite. Évidemment, on ne sera pas en mesure d’aller chercher la totalité de la somme, mais on estime être capables d’aller chercher peut-être 100 000 $. »

Ensuite, plusieurs modifications ont été apportées à la tarification des services d’aqueduc et d’égouts.

« Le règlement de taxation pour l’eau et les égouts était très inéquitable pour les citoyens, en ce sens que tout le monde payait la même taxe d’eau peu importe l’utilisation qu’ils en faisaient. Que tu sois un commerce, une auberge, un centre récréotouristique, que tu aies une piscine ou non, tout le monde était taxé de la même façon. »

Afin de corriger le tir, de nouvelles catégories de taxation ont été ajoutées sur la base du principe utilisateur-payeur, et ce, sans pour autant implanter des compteurs d’eau. « La majorité des citoyens ne sera pas touchée par ça. »

Cette nouvelle manière de faire permettra à la municipalité d’aller chercher environ 35 000 $ en plus. Pour la majorité des citoyens, le tarif annuel sera de 261 $, soit la même chose qu’en 2023.
Les mêmes catégories ont été ajoutées pour les égouts, dont le coût moyen restera de 296 $. Le tarif de base du service de collecte des matières résiduelles passe de 245 $ à 256 $.

Enfin, la taxe spéciale qui devait être appliquée depuis deux ans en lien avec des travaux d’un million de dollars effectués dans le secteur de la Villa des Érables entrera en vigueur à compter de cette année. Sa perception représentera 30 000 $ en revenus supplémentaires.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES