Culture

Temps de lecture : 2 min 24 s

Sonia Maltais a exposé dans cinq villes françaises

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par

Par un heureux concours de circonstances, l’artiste-peintre Sonia Maltais, d’Alma, a exposé une quarantaine de ses œuvres dans cinq villes de La Charente libre, soit à Rouillac, Jarnac, La Couronne, Montignac et Chasseneuil. Du coup, elle venait de réaliser une partie de ses objectifs personnels.

Le voyage s’est étalé sur une période de trois semaines où l’artiste autodidacte a participé à deux vernissages en solo et à trois autres événements en compagnie de quelques artistes français. « C’est à la suite des contacts personnels établis au fil des dernières années que finalement, l’occasion s’est présentée pour réaliser une partie de mes rêves et c’est plus particulièrement la rencontre d’Odette et de Yves Jourdain, lors d’une exposition à Dolbeau-Mistassini, qui a fait déclencher les choses. Depuis cette rencontre, il s’est tissé un lien d’amitié entre nous. Chaque année, ils insistaient toujours de plus en plus pour que j’aille réaliser une exposition en France », de préciser Sonia Maltais.

Alors que la ville de Québec célèbre les 400 ans de son histoire, plusieurs municipalités françaises ont tenu à souligner cet événement avec des activités franco-québécoises, dont des réunions d’artistes-peintres. Sonia Maltais acceptait l’invitation du couple Jourdain et entreprise des démarches auprès de diverses instances pour l’aider au financement de sa démarche. « À toutes les portes que j’ai frappées, que ce soit à la Ville d’Alma ou chez les députés de notre région, j’ai reçu une réponse négative. On me disait qu’il n’y avait pas d’enveloppe pour ce genre de projet et qu’il fallait que je débrouille toute seule. Pourtant, je pense bien avoir représenté la municipalité et la province à ces événements français mis sur pied pour souligner le 400e anniversaire de la ville de Québec », de souligner Sonia Maltais.

Toujours est-il que l’Almatoise a puisé dans ses ressources pour défrayer entièrement les coûts de son voyage et le transport d’une quarantaine des ses œuvres : « Arrivée en France, Odette et Yves Jourdain m’ont offert gracieusement l’hébergement pendant toute la durée de mon séjour, une attention que j’ai grandement appréciée », d’ajouter Sonia Maltais.

Artiste professionnelle depuis quinze ans, on retrouve des œuvres de Sonia Maltais dans plusieurs pays du monde; en Chine, au Japon, en Suisse, en Australie, aux États-Unis et en France : « En 2009, j’ai une exposition prévue à Houston, au Texas. Dans la région, je participe depuis plusieurs années à la Huitaine de gaité de la Traversée du lac, au Sacré Blues d’Alma et cet automne, j’ai été invité à participer au Festival des couleurs du Mont Lac-Vert. En octobre, je participerai à une exposition à Sherbrooke », de préciser Sonia Maltais. « J’ai encore plusieurs objectifs en tête. Je vise notamment exposer mes tableaux à New York et dans la capitale française et je suis très déterminée à réaliser tous ces objectifs, un jour ou l’autre », affirme l’artiste almatoise avec beaucoup de conviction.

Au fil des années et de ses expérimentations, Sonia Maltais a développé son propre style, utilisant les techniques de l’huile et de l’aquarelle allant même jusqu’à mélanger les deux médiums. Sonia Maltais peint ce qu’elle voit et elle privilégie les couleurs chaudes pour peindre autant ses personnages que des paysages. Son inspiration? Un bâtiment, une fleur, un monument qui sont placés dans des décors fictifs avec des personnages imaginaires dont les traits de certains sont le reflet de son entourage au quotidien. Ses tableaux débordent de douceur et de sensibilité, reflet fidèle de sa personnalité.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES