Culture

Temps de lecture : 1 min 48 s

Premier album du groupe Days: à mi-chemin entre U2 et Pearl Jam

Le 18 octobre 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 18 octobre 2011
Par colene bergeron

Days. Vous avez fort probablement pu entendre ce groupe, anciennement connu sous le nom de DasVolt, lors de ses nombreuses performances dans les bars de la région. Depuis 2009, le groupe a pris une nouvelle direction et a choisi de se concentrer sur la composition de chansons originales. Et, jeudi 20 octobre prochain, Days vous convie au lancement de son premier album Awaiting Salvation, un album rock enlevant, dans la lignée du bon vieux rock traditionnel.

 

«Au départ, on ne faisait que des reprises de chansons de groupes de rock comme U2, The Doors, Pearl Jam. Avec le temps, on s'est rendu compte que notre côté artistique n'était pas rassasié et qu'on avait envie de l'exploiter davantage», affirme Éric Carpentier, auteur-compositeur-interprète de Days. «Même si on reprend encore des chansons dans nos spectacles, on veut maintenant que les gens nous reconnaissent surtout pour nos compositions originales. Bien sûr, nos chansons sont influencées par ce qu'on jouait avant. Je dirais que notre style se situe à mi-chemin entre U2 et Pearl Jam», révèle le chanteur de la formation.

Ce dernier a écrit les douze chansons qui figurent sur l'album. La musique a été composée à 80% par Sébastien Simard, le guitariste du groupe. L'autre 20% est né de sessions de pratique et Éric Carpentier a composé deux chansons, paroles et musique. C'est donc douze chansons anglophones originales que le public pourra découvrir sur l'album Awaiting Salvation. Mais au fait, pourquoi l'anglais? «En fait, ce n'est pas une question que nous nous sommes posée. Ça s'est fait naturellement. J'ai grandi en écoutant du rock anglophone des années 1970 et 1980. Et puis, il faut bien le dire, l'anglais se prête mieux à notre propos», indique Éric Carpentier. «Dans nos chansons, on parle surtout du côté tordu du monde et on essaie de le faire de façon ironique. Je dirais que notre originalité vient des angles différents avec lesquels nous présentons nos sujets. Par exemple, sur l'album, il y a une chanson parlant du suicide. J'ai choisi d'aborder le sujet non pas du point de vue de la personne, mais de l'angle des proches qui vivent cette épreuve», explique le chanteur.

L'album Awaiting Salvation sort tout juste sur les tablettes que, déjà, les membres de Days projettent un deuxième album qui pourrait sortir d'ici deux ans. Disponible chez Jello Musique ainsi qu'en format numérique au www.daysband.com, Awaiting Salvation a été enregistré à Saint-Bruno, dans le studio de François Duchesne.

Pour tous les détails de ces événements et pour d'autres nouvelles, consultez réguilèrement le www.lelacstjean.com ou inscrivez-vous à notre envoi quotidien.

Journal Le Lac-Saint-Jean

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES