Culture

Temps de lecture : 2 min 14 s

Le danseur jeannois Guillaume Côté sera honoré par l'Assemblée nationale

Le 13 février 2012 — Modifié à 00 h 00 min le 13 février 2012
Par

Guillaume Côté figure parmi les plus prestigieux danseurs au monde. Depuis plus de 10 ans, il déploie son talent sur la scène internationale et honore les invitations des plus grandes troupes du monde où il cumule les triomphes à titre de danseur, de musicien et de chorégraphe. Le 28 février prochain, il se verra remettre une médaille de l'Assemblée nationale lors d’une cérémonie spéciale marquant l’ensemble de son œuvre. Cet honneur fait suite à une initiative d’Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean.

La médaille lui sera remise en présence de représentants du Prisme culturel ainsi que de plusieurs membres de sa famille, dont sa mère Germaine Tremblay et son père René Côté qui se disent très fiers de leur fils: «Guillaume cumule les succès sur la scène internationale depuis plus de 10 ans, mais cette médaille est particulièrement importante pour lui puisque c’est une reconnaissance qui provient de sa région natale».

Hommage à ceux qui l’ont épaulé depuis ses débuts

Cet honneur particulier, Guillaume tient mordicus à le partager avec les gens du Prisme Culturel, ceux qui dès l’âge de 4 ans l’ont formé avec beaucoup de rigueur et qui par la suite, ont su reconnaître en lui le potentiel d’un danseur professionnel. La cérémonie du 28 février sera une occasion pour lui de redonner un peu de ce qu’il a reçu à ses premiers professeurs de danse, Guylaine Tremblay et France Proulx.

Parcours

Il faut souligner qu’à l’âge de 11 ans, Guillaume est parti faire son secondaire à l’École nationale de danse à Toronto, seul endroit dans l’Est du pays qui avait une classe pour les garçons. Cette initiative était parrainée par France Proulx, directrice artistique du Prisme Culturel, qui savait qu’en passant par Toronto, le jeune prodige se donnait de meilleures chances pour l’avenir. «Nous sommes infiniment reconnaissants envers France de nous avoir épaulé dans cette étape cruciale de la carrière de Guillaume», confie son père René. «Elle a eu le courage de renoncer à le garder en région et ainsi, de lui permettre de déployer son talent dans sa juste mesure».

C’est avec le soutien inconditionnel de ses parents que Guillaume a gravi chacun des échelons qui l’ont mené au succès immense qu’il connaît aujourd’hui. Son père et sa mère n’ont d’ailleurs jamais perdu l’habitude de le suivre et se rendront dans quelques jours à New-York pour assister au spectacle des Rois de la danse, un ballet auquel Guillaume contribue comme musicien et danseur.

Une rapide ascension vers le succès

À l’âge de 17 ans, Guillaume Côté est entré au Ballet national du Canada, ce qui en soit est déjà un exploit considérable. En 2004, après avoir cumulé plusieurs rôles de haut calibre, il est devenu premier danseur pour la troupe. Son ascension fulgurante lui a rapidement valu une renommée internationale qui à ce jour n’a jamais cessé de croître. Invité à se produire dans les salles les plus prestigieuses du monde telles que la Scala de Milan, le Covent Garden de Londres ou le Metropolitan Opera de New-York, Guillaume a bâti sa notoriété sur une technique à la fois gracieuse et athlétique et sur des interprétations d’une justesse sans faille, chargées d’une grande émotivité.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES