Mercredi, 19 juin 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 16 s

Le ministre Jacques Daoust quitte la vie politique

Le 19 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 19 août 2016
Par

Le ministre des Transports Jacques Daoust quitte la vie politique.

Jacques Daoust a livré la déclaration suivante :

« Je tiens dans un premier temps à réitérer qu'en tout moment j'ai toujours dit la vérité, et mes déclarations dans le dossier de la vente des actions de RONA ont été rigoureusement exactes. Je n'avais pas été informé de l'intention des administrateurs de vendre la participation d'Investissement Québec dans RONA, je n'ai pas donné d'autorisation à celle-ci et je n'avais pas à le faire en raison des règles en vigueur chez Investissement Québec. »

« Cela étant dit, je suis venu en politique pour participer au développement économique du Québec. Chacun des mandats que m'a confiés le premier ministre Philippe Couillard, je les ai accomplis avec probité dans le souci constant de servir au mieux l'ensemble des citoyens du Québec. Bien que je sois extrêmement fier des dossiers que j'ai pu mener à terme au cours des deux dernières années et demie, la conclusion du partenariat de la Série C représente tout ce pour quoi j'ai choisi de faire partie de ce gouvernement. Cette entente nous permettra d'avoir un Québec plus prospère, innovant avec un rayonnement international hors du commun. »

« Force est de constater que, bien que je n'aie quoi que ce soit à me reprocher et que j'aie toujours dit la stricte vérité, le dossier concernant les actions de RONA est devenu une distraction qui porte ombrage à la réalisation du plan de notre gouvernement. J'ai donc contacté le premier ministre pour lui annoncer que je me retire de mes fonctions de député de Verdun et de ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports. »

« En terminant, je souhaite remercier les électeurs du comté de Verdun pour leur confiance. Je n'émettrai aucun autre commentaire et je ne donnerai aucune entrevue. »

TC MEDIA

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES