Dimanche, 14 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 34 s

Les États-Unis dans la mire du Groupe Alco-TMI

Yohann Harvey Simard
Le 03 février 2021 — Modifié à 17 h 52 min le 03 février 2021
Par Yohann Harvey Simard - Journaliste de l'Initiative de journalisme local

L’entrepreneur général almatois Alco-TMI vise maintenant le marché américain en devenant actionnaire de la firme d’ingénierie montréalaise Brais Malouin et Associés (BMA).

Marc Lepage, président-directeur général d’Alco-TMII assure que ces deux entreprises, qui travaillent en étroite collaboration, voient ainsi leur relation se consolider. L’entente va permettre à Alco-TMI de s’ouvrir aux États-Unis.

« Cette transaction élargira notre offre pour nos clients au niveau de l’ingénierie. Ça nous donne aussi une plus grande force pour conquérir le marché américain, car BMA a déjà une vaste clientèle là-bas », explique-t-il, sans vouloir dévoiler les détails de la transaction.

Le Groupe Alco-TMI a été fondé il y a 31 ans et emploie jusqu’à 400 personnes. Œuvrant dans la mécanique industrielle, la tuyauterie, la chaudronnerie et l’ingénierie, l’entreprise est liée par un partenariat d’affaires avec BMA qui dure depuis 20 ans.

Pour sa part, la firme BMA offre des services d’ingénierie-conseil et est déjà active à l’échelle internationale. Ayant à son compte 15 employés, elle a été fondée en 1991.

Partenariat durable

« La relation d’affaires entre BMA et Alco-TMI existe depuis plus de 20 ans et les synergies développées au fil des années expliquent le partenariat que nous annonçons », explique Louis-Michel Malouin, PDG de la firme d’ingénierie-conseil BMA.

En plus d’intérêts communs, Marc Lepage estime que la chimie entre les équipes d’employés est aussi ce qui explique la durabilité du partenariat.

« L’affinité entre deux entreprises c’est une chose. Mais les gens qui sont à l’intérieur des entreprises, c’est aussi ça qui fait la différence. La firme BMA est un complément de ce qu’on fait déjà, ce n’est pas un doublon. Les projets que nous demandent les clients sont de plus de type clé en main. Or, ils bénéficieront grandement de ce partenariat », explique le PDG d’Alco-TMI.

Projets

Le Groupe Alco-TMI a quelques contrats auprès d’Hydro-Québec, notamment au chantier de la Romaine 4 ainsi qu’à la centrale de Rapide-Blanc. À Montréal, elle collabore avec l’entreprise pétrolière Suncor. Dans la région, elle travaille auprès de Rio Tinto pour la confection d’appareils sous pression.

Marc Lepage voit d’ailleurs d’un bon œil la reprise économique post-COVID ainsi que les grands projets industriels à Saguenay qui pourraient faire appel aux entreprises d’ingénierie. « Si ces projets finissent par arriver, il y a de belles opportunités pour nous », conclut-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES