Lundi, 22 juillet 2024

Économie

Temps de lecture : 1 min 9 s

Élections fédérales : Ismaël Raymond énonce les priorités régionales du NPD

Janick Émond
Le 17 septembre 2021 — Modifié à 10 h 54 min le 17 septembre 2021
Par Janick Émond - Journaliste

Pénurie de main-d’œuvre, crise climatique et développement des infrastructures, voilà les trois enjeux prioritaires que souhaite prendre de front le candidat du NPD dans Chicoutimi-le-Fjord, Ismaël Raymond.

Selon ce dernier, il est crucial de réformer les politiques en immigration de sorte qu’elles facilitent l’entrée au pays des travailleurs étrangers.

« Il faut absolument rendre les processus plus rapides. Les ratés se multiplient et les gens attendent. On sait qu’actuellement, il y a 50 000 personnes qui ont reçu un certificat de sélection du Québec, mais qui sont en attente d’obtenir le permis de travail du fédéral », déplore-t-il.

De plus, afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre à long terme, Ismaël Raymond se prononce en faveur de l’abolition du permis de travail temporaire au profit de l’obtention immédiate du statut de résident permanent.

« Si on prend seulement l’exemple de la restauration, on sait très bien que les employeurs vont encore avoir besoin de leurs travailleurs dans deux ans. »

Environnement

Compte tenu de la crise climatique qui ne cesse de s’aggraver, le candidat soutient que toutes les subventions dédiées aux combustibles fossiles doivent être réorientées vers le financement d’initiatives à faibles émissions de carbone.

« De même coup, dans la région, on pourrait créer plusieurs emplois de qualité liés à la transition énergétique. »

Il rappelle d’ailleurs que le grand potentiel hydroélectrique et les importantes quantités de biomasses qu’on y retrouve font du Saguenay-Lac-Saint-Jean un endroit de choix pour opérer cette transition.

Infrastructures

Par ailleurs, selon Ismaël Raymond, investir dans les infrastructures est à la base du développement économique de la région.

« On pense que Développement économique Canada pourrait en faire plus pour venir en aide aux PME, notamment pour celles qui œuvrent dans le domaine du tourisme et de la culture. »

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES