Mardi, 27 février 2024

Économie

Temps de lecture : 2 min 30 s

Plus grandes entreprises au Québec

Le 21 juin 2022 — Modifié à 10 h 49 min le 21 juin 2022
Par Mélyna Girard

Plus grandes entreprises au Québec

Le Groupe Canmec figure toujours parmi le top 300

Encore une fois, le ­Groupe ­Canmec se retrouve au classement 2022 des 300 plus grandes entreprises du ­Québec du journal ­Les ­Affaires. L’entreprise saguenéenne occupe la 249e position avec 409 employés.

Canmec regroupe bon an mal an entre 450 et 500 employés, que l’on retrouve sur divers chantiers, en usines et dans ses bureaux.

« C’est toujours intéressant de voir ce palmarès et de pouvoir se comparer. Ça fait un petit velours aussi et c’est une visibilité supplémentaire pour notre entreprise », dit ­Julie ­Roy, ­vice-présidente ­Services corporatifs chez ­Canmec.

L’entreprise se spécialise dans la fourniture et l’installation d’équipements et composantes mécanosoudées dans les secteurs de l’énergie, l’aluminium, les mines, les pâtes et papiers ainsi que la construction industrielle.

Elle exporte un peu à l’extérieur du pays, mais ses principaux marchés sont au ­Canada : ­Colombie-Britannique, ­Terre-Neuve/Labrador, ­Manitoba, ­Maritimes, mais surtout au ­Québec et en ­Ontario. Canmec est très présente ces ­temps-ci dans les secteurs de l’aluminerie et de l’hydroélectricité.

Pendant la pandémie, l’approvisionnement était parmi les principaux enjeux. La situation s’est beaucoup améliorée depuis.

« ­Heureusement, la pandémie n’a pas trop impacté nos activités. »

De gros chantiers en cours

Parmi les gros chantiers actuels, ­Canmec a plusieurs travailleurs au barrage hydroélectrique d’­Isle-Maligne d’Alma pour des travaux de réfection. L’entreprise a des équipes sur place depuis presque deux ans et cela devrait se poursuivre encore quatre années. Pour ­Canmec, il s’agit d’un contrat de l’ordre de 70 M $.

C’est toutefois en ­Ontario, à ­Little ­Long, que ­Canmec a décroché le plus gros contrat de son histoire, évalué à 90 M $. Les travailleurs de l’entreprise saguenéenne procèdent à la réfection du barrage depuis 2020. Le projet devrait se terminer l’an prochain.

Le pont ­Gouin à ­Saint-Jean-­sur-Richelieu est une autre des belles réussites récentes dont est particulièrement fière ­Julie ­Roy.

Des équipes sont actuellement au travail pour la réfection de la partie ferroviaire du ­CN sur le pont de ­Québec et le pont ­Pierre-­Laporte.

­35 ans d’expérience

L’année 2023 marquera par ailleurs le 35e anniversaire de fondation de l’entreprise, qui a l’intention de souligner l’événement par différentes activités rendant hommage à ses équipes d’employés.

Le ­Groupe ­Canmec vient aussi de remporter deux prix majeurs au récent ­Gala des ­Dubuc de la ­Chambre de commerce et d’industrie ­Saguenay-Le ­Fjord (CCISF) : ­Entreprise de l’année et ­Meilleure entreprise manufacturière.

« C’est une belle récompense et une grande fierté pour notre entreprise de recevoir ces prix. Chez ­Canmec, on s’améliore chaque jour et on grandit ensemble. On a pris aussi le virage technologique depuis quelques années, avec la robotique notamment qui vient en support à nos équipes de soudeurs. Avec la pénurie de ­main-d’œuvre, c’est un avantage certain d’avoir de tels équipements », poursuit ­Julie ­Roy.

Là encore, ajoute la ­vice-présidente, le ­Groupe ­Canmec s’en tire bien, même s’il y a des métiers où c’est plus difficile de recruter.

« ­On a tenu une toute première mission à l’étranger, il y a deux ou trois ans, et ça se passe très bien. Il n’y a pas la barrière de la langue, donc c’est beaucoup plus facile de les intégrer. Actuellement, on a avec nous cinq travailleurs marocains et on en attend 21 autres d’ici à novembre prochain. Ce sont surtout des machinistes et des soudeurs. »

L’entreprise qui vit une croissance continue depuis plusieurs années compte déjà beaucoup de projets, après seulement les cinq premiers mois de l’année. Et selon ­Julie ­Roy, le carnet de commandes est excellent pour 2022‑2023.

Le Cahier EntrePreneurs est une initiative de Trium Médias, en collaboration avec le journal Les Affaires. Dans les éditions trimestrielles (avril, juin, septembre et novembre) se trouveront des articles touchant directement les enjeux et défis du monde des affaires.

Pour consulter la deuxième édition

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES