Dimanche, 16 juin 2024

Faits divers

Temps de lecture : 1 min 4 s

Lochte et les autres nageurs n'ont pas subi de vol à main armée, dit la police

Le 18 août 2016 — Modifié à 00 h 00 min le 18 août 2016
Par

RIO DE JANEIRO — La police brésilienne a dit que le nageur américain Ryan Lochte et trois coéquipiers n'ont pas subi de vol à main armée à Rio, contrairement à ce qu'ils ont avancé.

«Il n'y pas eu de vol aux dépens de ces athlètes, a dit le chef de la police civile Fernando Veloso en conférence de presse, jeudi après-midi. Ils n'ont pas été victimes des crimes qu'ils ont décrits.»

Veloso a dit que dans la nuit de samedi à dimanche, Lochte, Jack Conger, Gunnar Bentz et Jimmy Feigen se sont arrêtés à une station-service à Barra da Tijuca, une banlieue de Rio.

Selon le chef de police, ils ont causé des dommages à une toilette à l'extérieur du poste d'essence. On n'a pas déposé d'accusations, mais l'enquête pourrait mener à des accusations de fausse déclaration d'un crime ou de vandalisme.

Veloso ajoute que des employés de la station-service ont voulu raisonner avec les Américains, mais que ceux-ci en ont fait fi, se dirigeant vers leur taxi pour quitter.

Des agents de sécurité sont ensuite intervenus, disant au chauffeur du taxi d'attendre l'arrivée de la police.

Pendant qu'ils attendaient les autorités, les nageurs ont offert environ 70 $ pour les dommages qu'ils ont causé à la toilette, a dit Veloso.

Veloso a dit qu'un des athlètes impliqués a confirmé cette version, disant qu'il n'y a pas eu de vol.

Plus tôt dans la journée, une source de la police, se confiant dans l'anonymat, a dit que deux agents de sécurité avaient pointé leurs pistolets en direction des Américains.

The Associated Press

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES