Sports

Temps de lecture : 1 min 48 s

L’équipe de la Fromagerie St-Laurent: bien plus qu’une équipe!

Le 27 juillet 2010 — Modifié à 00 h 00 min le 27 juillet 2010
Par laurie fortin

L’équipe de la Fromagerie St-Laurent: bien plus qu’une équipe!

William St-Laurent est pratiquement né avec un volant dans les mains. Il n’a pas eu à chercher les exemples bien loin puisque son père et son frère pratiquent aussi la motoneige de compétition, une activité où toute la famille s’investit à fond.

Faire le tour du garage avec François St-Laurent devient fascinant tant l’homme est passionné par son sport. Le plus jeune, William, ne retient pas des voisins. Toutes les fois qu’il raconte quelque chose au sujet du sport, il cherche le regard approbateur de son père.

William St-Laurent reçoit sa première motoneige alors qu’il n’a que trois ans. En 2005, avec un an de plus derrière la cravate, il tente une première course à Stoneham. «Il était tellement petit que sa tête partait par en arrière quand il appuyait sur l’accélérateur», remémore son père le sourire aux lèvres. Si les premières années, le garçon ne participe pas à toutes les courses, il souhaite toujours faire partie du groupe.

Quand on lui demande jusqu’à quel âge il souhaite faire de la motoneige il répond: «Le même âge que mon père» et si on le questionne sur un exemple ou un modèle qu’il peut avoir, la réponse est la même.

Malgré son jeune âge, William St-Laurent cumule les victoires. Il détient le titre 2007 de sa catégorie et compte bien aller cherche le même cette année. À voir ses résultats, il n’est pas surprenant que ça lui arrive.

Résultats de Jean-Sébastien Côté à Valcourt

Lors de la première qualification, Jean-Sébastien Côté n’a simplement pas réussi son départ. Étant dans la neige molle qu’on retrouvait, la chenille a surviré et la motoneige a fait un peu de surplace plutôt que de partir en avant. Ce genre de situation est critique a fait en sorte qu’il a été impossible pour lui de rattraper les coureurs devant lui. Il s’est repris lors de la deuxième qualification en terminant décollant et en terminant 3e.

Avec ses deux résultats, il a eu droit à la course de la «dernière chance», dans laquelle il a été deuxième jusqu’au dernier tour, où une perte de contrôle l’a fait tomber. «J’aurais dû ralentir… Beaucoup de coureurs sont aussi tombés là. Dave (Allard) a tombé les deux fois», explique le jeune homme qui ne partait pas dans l’idée de gagner cette fin semaine contre des coureurs de gros calibre.

Par ailleurs, l’équipe de la Fromagerie se dirige à La Doré cette fin de semaine. Jean-Sébastien Côté compte bien faire en sorte de rester 1er dans ses classes, lui qui avait plutôt terminé 3e l’année dernière. «Je n’ai pas droit à l’erreur», affirme-t-il.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES