Sports

Temps de lecture : 1 min 46 s

Perdre 100 livres pour retrouver la santé et soulager celle de sa soeur

Le 12 juillet 2011 — Modifié à 00 h 00 min le 12 juillet 2011
Par laurie fortin

En octobre 2010, Roxane Michaud s’est engagée à perdre 100 livres en un an pour permettre à sa sœur Pascale, atteinte de la sclérose en plaques, de vivre un séjour dans institut médical situé au Nouveau-Mexique.

Voyant sa sœur dépérir à vue d’œil et tannée de vivre avec son surplus de poids, la jeune femme s’est lancée dans ce projet un peu fou, mais ô combien stimulant.

«Robin [Tremblay] le responsable de Qui perd gagne voulait m’aider dans ma perte de poids. Il a eu l’idée de créer une fondation et d’y associer un objectif, celui d’amasser des sous pour que l’on puisse faire vivre à ma sœur un séjour dans un institut», relate Roxane Michaud.

Le but de la Fondation Qui perd gagne est de venir en aide à des personnes qui veulent recouvrir la santé. Comme l’organisme a été légalement constitué récemment, la recherche de fonds va elle aussi être plus active dans les prochains mois.

Roxane Michaud travaille d’arrache pieds quant à elle depuis plus de huit mois pour perdre ses 100 livres. Les embuches sont nombreuses sur son chemin vers la remise en forme, mais elle garde le moral.

«Je suis contente ça va bien, mais c’est évident qu’il y a des périodes creuses où j’ai de la difficulté à aller m’entraîner. Je manque aussi de temps, indique celle qui en plus de son emploi, occupe le poste de conseillère de la municipalité de l’Ascension. Ce qui est difficile aussi c’est que socialement j’ai changé mes habitudes. Je ne peux plus aller à autant de 5 à 7 et de sorties au restaurant.»

Jusqu’à maintenant, son entrainement et ses changements d’habitudes de vie lui ont permis de perdre 63 livres et elle n’a pas l’intention d’abandonner même si elle croyait avoir perdu plus à cette étape-ci.

«Je ne peux pas lâcher. La santé de ma sœur se dégrade énormément. Elle réussit à travailler, mais sa vie se limite à ça. Le séjour pourrait lui permettre de ralentir le développement de sa maladie et lui donner un sentiment de bien-être», mentionne-t-elle.

Une première activité de financement

Plus de 500$ ont été amassés en dons et en inscriptions lors du Défi 5 km de la Fondation Qui perd gagne qui avait lieu mercredi soir dernier lors du souper dans les rues de Festirame. Un montant total de 30 000 à 40 000 $ est nécessaire pour réaliser ce séjour.

Pour obtenir des informations sur l’histoire des sœurs Michaud et suivre l’évolution de l’atteinte de leur objectif, vous pouvez visiter leur page Facebook.

Abonnez-vous à nos infolettres

CONSULTEZ NOS ARCHIVES